À Berlin, l’Espagne garde la confiance des voyagistes

Destination

Les TO estimaient vendredi que l’impact du drame sur le tourisme serait limité.
L’Espagne est la première destination de TUI et pèse 37 % du CA de Thomas Cook.
En France, les TO ont accepté des reports sans frais du 12 au 14 mars dernier.
L’Espagne, destination touristique privilégiée des Allemands depuis des années, ne devrait pas subir de contrecoup significatif après les attentats meurtriers de Madrid, estimaient vendredi les voyagistes allemands à l’ouverture du salon professionnel de Berlin. « Nous n’enregistrons jusqu’ici que très peu d’appels de clients inquiets » et « globalement, nous ne nous attendons pas à un impact significatif des attentats sur notre activité vers l’Espagne », a indiqué à l’AFP Susanne Stuenckel, porte-parole du groupe TUI, dont l’Espagne est la destination numéro un (essentiellement les Baléares et les Canaries). Le tourisme urbain ne représente que 1,5% du chiffre d’affaires global de TUI et Madrid ne se classe qu’à la 21e position des villes de destination des clients du groupe. Du côté du numéro deux allemand, Thomas Cook, on estime qu’il « est encore trop tôt pour évaluer un éventuel impact ». Mais, explique son porte-parole Nina Dumbert, « hier (NDLR, jeudi) seule une personne nous a appelé et seulement pour demander si son vol pour Madrid était bien maintenu ». Reste que l’Espagne représente 37 % du chiffre d’affaires du voyagiste (dont la moitié est réalisée sur Majorque). Les Allemands ont été 8,5 millions à prendre l’avion pour se rendre en Espagne en 2003. Selon le président de la Fédération nationale des agences de voyages allemands (le DRV, l’équivalent allemand du Snav), Klaus Laepple, « il n’y a pas de pic d’annulations sur l’Espagne » enregistré après les attentats dont l’impact reste pour le secteur « géographiquement limité ». En France, les TO concernés par la destination faisaient savoir vendredi dernier, d’après une note d’information publiée sur le site du Snav, qu’ils acceptaient des reports sans frais pour les clients qui devaient se rendre à Madrid entre les 12 et 14 mars. Les reports en question devant se faire entre les 19 et 21 mars.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *