Afrique du Sud : assouplissement des règles d’entrée pour les enfants mineurs

Destination

Le ministère de l’Intérieur d’Afrique du Sud a annoncé un assouplissement des règles en vigueur concernant l’entrée et la sortie des mineurs du territoire.

 

Ainsi, depuis le 5 décembre 2018, certaines catégories d’enfants de moins de 18 ans entrant en Afrique du Sud n’auront plus besoin de présenter certains documents justificatifs comme requis auparavant. La nécessité de présenter ces documents dépendra de leurs pays d’origine et de l’obtention d’un visa. Cette nouvelle régulation vise à faciliter l’entrée et la sortie des mineurs du territoire Sud-Africain. Les enfants venant de pays où un visa est requis n’auront plus besoin de documents justificatifs. En effet, ils auront été tenus de fournir ceux-ci à l’avance ainsi qu’une copie de leur certificat de naissance lors du processus d’obtention de visa. Les enfants de pays où les visas ne sont pas requis peuvent être invités à produire des pièces justificatives lors de leur entrée. Le département des Transports a déclaré que les copies des documents originaux sont suffisantes et ne nécessitent pas d’être certifiées. Le consentement et l’autorisation peuvent être exprimés dans une lettre et n’ont pas besoin d’être notarié ou d’être un affidavit. Les passeports – ou autres documents d’identification – contenant les coordonnées des parents sont suffisants (uniquement les passeports délivrés depuis le 1er décembre 2018). Si les noms de famille sont différents, une preuve de la relation parentale est nécessaire. Si les enfants voyagent seuls, des documents supplémentaires sont nécessaires. Si les enfants voyagent avec un adulte autre que leurs parents, ils devront être munis de documents justificatifs.

Cette nouvelle réglementation concernant la circulation des voyageurs mineurs est conforme à celle de nombreux autres pays tels que le Canada ou le Royaume-Uni.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *