Atout France : « Pour promouvoir notre destination, nous sollicitons nos partenaires franco-français »

Christian Mantei, directeur général d'Atout France, réagit à un article, paru le 20 novembre sur notre site Internet, titré "Aux Etats-Unis, Atout France oublie dans une campagne les opérateurs français" (lire).Il explique : "Lors de la conception de la campagne "Top French cities", consacrée aux villes françaises, notre bureau de New York a proposé à plusieurs partenaires, dont certains tour-opérateurs, d'y participer". Go Today, un des plus gros tour-opérateurs généralistes sur l'Europe, a accepté d'y contribuer financièrement … Go Today est une filiale du tour_opérateur international TUI, présent en France depuis des années, et qui travaille largement avec les professionnels français. S'appuyer sur les moyens des tour-opérateurs internationaux pour notre destination est une solution particulièrement bienvenue en période de crise… cela ne nous empêche pas de solliciter également nos partenaires franco français. Tout réceptif, s'il est prêt à investir, peut participer à nos campagnes". Il termine : "On ne peut concevoir la promotion d'une destination sans faire appel aux professionnels qui programment cette même destination … Les voyageurs, plus autonomes dans leurs réservations, sont encore des millions à passer par un tour-opérateur pour prévoir un séjour en France. Aux Etats-Unis, on observe actuellement, compte tenu de la hausse du prix de l'arien et la crise financière, une recrudescence d'achat en séjours packagés…"

Vos réactions (2)

  1. ah, et si rendezvousenfrance.com pouvait en plus lorsqu’il achète de l’espace publicitaire sur le web soutenir aussi les supports de diffusion internet de sociétés /start-up françaises du e-tourisme, en complément de l’achat de trafic à des plateformes de publicité américaines bien connues (en langue fr.) !

  2. Monsieur Mattei,
    Je trouve plutôt extraordinaire que vous ne preniez pas la peine de répondre aux interrogations posées par le site TendanceHotellerie.fr, mais que vous préfériez répondre de manière très « sobre » au site qui a repris l’information. Comment devons-nous interpréter ceci ? J’en profite pour remercier le Quotidien du Tourisme pour avoir nommé et surtout fait un lien vers sa source.
    Cordialement
    Guilain Denisselle
    Cofondateur & rédacteur en chef de TendanceHotellerie

Réagir à l'article