Attentats en Thaïlande : « l’économie du tourisme visée »

Destination

Entre jeudi et vendredi, onze bombes ont explosé à travers cinq provinces du sud de la Thaïlande, notamment dans les stations balnéaires de Hua Hin et Phuket. Ces explosions ont fait quatre morts et plusieurs dizaines de blessés, dont dix touristes étrangers. De plus, La police thaïlandaise a découvert samedi et dimanche des bombes qui n'ont pas explosé dans trois sites touristiques.Ces attentats, selon les autorités, pourraient être l’œuvre d’opposants politiques ou de séparatistes musulmans basés dans le sud du pays. Les autorités ont demandé le renforcement de la sécurité samedi à travers l'ensemble du pays, mettant l'accent sur les lieux publics, gares ou aéroports. Le ministre du Tourisme, Kobkarn Wattanavrangkul, cité par l’AFP, a convoqué la presse en urgence samedi pour tenter d'apaiser les inquiétudes. "Il n'y a pas d'annulations de la part de touristes étrangers", a-t-il assuré, alors même que des agences de voyages suisses, notamment Kuoni, ont d'ores et déjà annoncé que leurs clients ayant réservé des voyages en Thaïlande prévus avant le 15 août pourraient annuler et être remboursés. "Nos amis étrangers gardent confiance et comprennent la situation en Thaïlande. L'incident aurait pu se passer n'importe où " a-t-il affirmé. "Toute l'opération visait une chose : l'économie du tourisme. Cela va avoir un impact significatif sur la saison touristique dans le sud cette année jusqu'à début 2017", estime, à l’inverse, Anthony Davis, spécialiste des questions de sécurité pour IHS Jane's, interrogé par l’AFP. 

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *