Aux Maldives, 46 Français et 4 Suisses s’offrent une île pour la sauvegarder du tourisme de masse

Destination

Rihiveli, considérée comme l’une des îles les plus belles des Maldives, est aujourd’hui exploitée par « Save The Dream », une société qui compte 50 actionnaires français qui n’ont pas voulu que « leur » île tombe dans les mains d’un investisseur qui la dénaturerait.

 

C’est un message que l’on peut faire passer aux tour-opérateurs et aux agences de voyages. Rihiveli, aux Maldives, est en parfait état de fonctionnement pour accueillir les visiteurs. Des doutes pouvaient exister après que l’ancien exploitant a perdu sa licence d’exploitation. Elle a été reprise par « 50 amoureux de l’île, 46 Français et 4 Suisses entre 27 et 78 ans, en accord avec le propriétaire de la concession ».

Dirigée par Christian Kalb, Save The Dream se donne comme objectif de continuer à faire vivre le concept du « No News No Shoes » et ainsi de « développer Rihiveli dans le cadre d’un concept touristique original dans le respect des meilleurs pratiques de l’industrie touristique ».

Christian Kalb, explique :  » En mai 2018, nous avons acquis cette licence d’exploitation de Rihiveli, et cela jusqu’en 2042. C’est une période suffisamment longue pour envisager une transformation durable tout en évitant l’écueil des risques climatiques, un autre enjeu essentiel, tout particulièrement pour cette région du globe. Nous avons ainsi proposé au propriétaire de l’île un concept écologique, social, basé sur la convivialité et l’amitié franco-maldivienne. Le propriétaire et sa famille, que nous avons appris à connaître et apprécier, nous fait confiance et a choisi de soutenir notre projet, qui perpétue l’esprit insufflé depuis près de 40 ans ».

Chaque actionnaire a pris « le risque de mettre 21.000 ou 42.000 euros au capital d’une société française ».

 

 

Save The Dream, une structure française

La SAS Save The Dream est une société française créée le 1er mars 2018. Son siège social se trouve au domicile de son expert-comptable, le cabinet Dulac-Blavette, au 7, rue Jean Revel à Honfleur (14600). Nous avons choisi de nous établir en France, sans optimisation fiscale, de manière à démontrer notre volonté de respecter les règles éthiques élémentaires. Son capital social s’élève à 1.638.000 Euros et la SAS compte 50 associés.

La SAS Save The Dream a été financé exclusivement par des fonds privés. Elle n’a aucune dette bancaire à ce jour. Les 50 associés sont Français ou Suisses, âgés de 27 à 78 ans, et occupent des fonctions très diverses : agriculteur, carreleur, chef d’entreprise, demandeur d’emploi, experts-comptables, ingénieur, juristes, professeur de maths, régisseur, etc. Ils ont tous en commun l’amour de Rihiveli.

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.