Bali : plus de 122.000 habitants évacués à cause du volcan

Destination

Plus de 122.000 habitants de l’île touristique de Bali vivant près d’un volcan ont été évacués ces derniers jours alors que l’activité sismique fait craindre une possible éruption, ont indiqué jeudi des responsables indonésiens.

En éruption pour la première fois depuis 1963

Le mont Agung, à un peu plus de 3.000 mètres d’altitude et situé à environ 75 kilomètres des principales destinations touristiques de Kuta et Seminyak, gronde depuis le mois d’août et pourrait entrer en éruption pour la première fois depuis 1963.

Le niveau d’alerte maximale sur l’île avait été décrété le 22 septembre par les autorités qui recommandent de rester à plus de neuf kilomètres du cratère du volcan, loin des zones touristiques.

Quelque 122.490 habitants ont depuis quitté leur domicile pour se rendre dans près de 500 centres d’hébergement d’urgence ou chez des proches, ont indiqué des responsables locaux.

Les évacuations se passent bien en général

Environ 62.000 personnes vivaient dans la zone de danger avant les évacuations, selon l’agence nationale de gestion des catastrophes naturelles, mais des habitants établis à l’extérieur ont aussi quitté leur domicile par crainte d’une éruption.

Malgré la forte augmentation du nombre de déplacés, « les évacuations se passent bien en général, l’aide logistique est suffisante pour les besoins des évacués », a déclaré un porte-parole de l’agence, Sutopo Purwo Nugroho.

L’aéroport de Denpasar n’est pas affecté pour le moment

Environ 10.000 animaux ont également été évacués des alentours du mont Agung, touché par une forte activité sismique. Seuls de faibles dégagements de fumée blanche sont visibles en surface.

L’aéroport international de Denpasar, la capitale de Bali, qui accueille chaque année des millions de touristes, n’est pas affecté pour le moment.

L’activité du mont Agung restait élevée jeudi, avec 125 séismes enregistrés entre minuit et midi par le centre indonésien de volcanologie.

« La magnitude continue d’augmenter. Hier (mercredi), nous avons aussi ressenti des tremblements de terre de magnitude trois », a déclaré Kasbani, le directeur du centre qui n’a qu’un patronyme.

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *