Ça coince au consulat indien pour l’obtention de visas

Destination

L’Inde est victime de son succès.
Les TO sont fortement perturbés.
Il y a de la friture entre les TO et le consulat d’Inde. Le succès de la destination est tel depuis quelque temps que les membres du consulat indien n’arrivent plus à suivre le rythme des demandes de visas. Depuis une quinzaine de jours, les professionnels ont toutes les peines du monde à faire les visas à temps. « C’est la première fois qu’une telle chose arrive et c’est une vraie angoisse pour nous, confie Floréal Galvalda, directeur du tour operating de Kuoni. Il a même fallu retarder le départ de quatre clients. » Le manque à gagner pour le TO est estimé entre 2 000 et 3 000 E.  » Pour nos coursiers, c’est un vrai sport de livrer les passeports à temps, explique Bruno Bara, chef de produit chez Asia. Il est déjà arrivé que nos clients reçoivent leurs visas à l’aéroport quelques minutes avant le départ. » De son côté, le consulat fait ce qu’il peut, compte tenu des quotas d’expatriés alloués par New Delhi et des moyens financiers pour répondre à un succès sans précédent. Après une courte grève du zèle des employés qui ne pouvaient faire face à la demande, l’heure est à la négociation et certains TO ont trouvé des moyens de traiter les demandes, selon l’urgence. Mais la situation reste incertaine. Vos clients doivent donc en être avertis. Les délais d’obtention de visas peuvent être plus longs que d’habitude.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *