Cap Australie 2015 : les merveilles de Kangaroo island

Destination

Des kangourous en veux-tu en voilà. C’est normal : les heureux participants à Cap Australie 2015 ont investi Kangaroo island, la bien nommée. A peine arrivés à Adélaïde, les neuf agents de voyage invités par Australie tours, ne tenant pas en place quoique un peu endormis, ont dès l’aube repris la route pour Cape Jervis, traversant pendant près d’une heure trente un superbe paysage de collines ocres plantées d’immenses eucalyptus, où l’on aperçoit quelques fermes, des élevages de moutons et de vaches.De là, un ferry mène en 45 minutes à Kangaroo island, la destination phare de l’Australie du sud. Nikki et Dany, deux sympathiques guides du réceptif Odysseys, ont pris en mains la petite troupe, avec un grand sens didactique et beaucoup d’humour. C’est là que l’on apprend par exemple que contrairement à la légende, si les mâles kangourous se battent effectivement, ils ne pratiquent pas la boxe, qu’elle soit anglaise ou française. Bref, en fin d’après-midi, grâce à Nikki, le groupe était devenu incollable sur la vie sexuelle, l’alimentation ou l’histoire des kangourous, wallabies, koalas et otaries. Prenant des chemins de traverse à travers un paysage digne d’un safari africain, la petite équipe put tout d’abord observer des kangourous, certains avec leurs petits. Peu farouches, ils se laissent approcher à une trentaine de mètres pourvu que l’on y mette les formes. Dans une autre partie de l’île, c’est le koala qui est roi.  Un roi fainéant puisqu’il dort de longues heures pour pouvoir digérer les feuilles d’eucalyptus qu’il ingurgite. Dans les branches à quelques mètres du sol, avec leur tête de peluche, ils semblent n’être là que pour la photo. Entretemps Nikki et Dany ont dressé sous la tente au milieu du bush une superbe table digne d’un vrai restaurant, pour la plus grande satisfaction de tous. Las, la pluie, attendue depuis des mois par les locaux,  se mit de la partie et c’est sous l’averse, trempés, que se fit la visite au troisième animal le plus populaire de l’île, l’otarie ou lion de mer, à Seal Bay. Des petits nous suivent en se courant après,  plusieurs grands mâles dorment dans le sable ou les dunes, deux jeunes femelles se lancent à l’eau depuis la plage : le spectacle est au rendez-vous, et nous ne sommes pas déçus. De quoi se raconter le soir au Mercure Kangaroo lodge, où tout le monde est logé.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *