Cap Polynésie, jour 2 : mais où est Francine ?

Destination

La navette file sur l'eau du lagon de Bora Bora après un vol sans histoire sur l'ATR 72 d'Air Tahiti. Une demi-heure plus tard, sur le ponton du Sofitel, accueilli au son aigrelet d'un yukulélé, le groupe réalise enfin qu'il est dans la carte postale… La tête dans la brume, la montagne de l'île s'éclaire d'une lumière violette alors que, devant les bungalows posés sur le sable, nos voyageurs piquent une tête. La journée fut chaude ! Un lever très matinal pour avoir le temps de visiter, tambour battant, les 4 hôtels de Tahiti au programme. Le Manava Suite Resort d'abord, un trois étoiles récemment construit qui séduit les agents par ses prestations, son style contemporain et sa piscine à débordement face à l'île de Mourea. Tiens mais où est Francine ? Là bas, sur un ponton, carnet à la main, l'oeil dans le viseur… Le Méridien Tahiti ensuite, qui termine sa rénovation. Beau point de vue sur l'hôtel (et son jardin que prolongent des pilotis) depuis l'atelier de peinture qu'animent des artistes locaux. On a pris du retard… En route vers l'Intercontinental Tahiti Resort où nous attend "Mama" Tina, concierge et âme de l'hôtel, intarissable sur l'établissement et la culture polynésienne. Une heure à écouter ses anecdotes amusantes, les évocations des danses et les bonheurs de ses clients… Aïe, le temps passe… Le temps presse. Nous sommes attendus pour le déjeuner au Radisson qui n'est pas tout près… Une demi heure de retard, Janine la directrice au franc parler ne nous l'envoie pas dire ! L'hôtel est plein ! Un congrès de l'Unesco… Mais elle sera une hôtesse attentionnée, drôle. Et le rizotto au Saint Jacques préparé par le chef est un délice. Un atout à retenir ? Un vrai spa et des produits élaborés sur place avec des ingrédients locaux. L'avion pour Bora est dans une heure… ça va être juste ! Où sont les bagages ? Et où est Francine ? On l'a aperçue photographiant les cabines de massage en couple…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *