Ces pays européens qui annoncent la réouverture de leurs frontières

Destination
Le secteur du tourisme en Europe représente 10% du PIB et 12% de l'emploi. ©Adobe Stock

La Commission européenne espère relancer le tourisme européen cet été en rouvrant progressivement ses frontières, fermées jusqu’au 15 juin prochain.

 

Ce sont des annonces encourageantes. La Commission européenne a appelé mercredi à un retour progressif de l’activité touristique dans les pays de l’UE, après les mesures de restrictions mises en place pour faire face au coronavirus. « Cela ne va pas être un été normal… Mais si nous faisons tous des efforts, nous n’aurons pas à passer l’été bloqués à la maison ou l’été ne sera pas complètement perdu pour l’industrie touristique », a déclaré la vice-présidente exécutive de la Commission, Margrethe Vestager, lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

 

Pour cela, la Commission souhaite également inciter les États européens à rouvrir progressivement les frontières intérieures qu’ils ont fermées depuis plusieurs semaines. Un message déjà entendu par l’Autriche et l’Allemagne, qui prévoient par exemple toutes les deux de rétablir à partir du 15 juin la libre circulation à leur frontière commune fermée mi-mars. « A partir du 15 juin, l’ouverture de la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche sera possible », a indiqué sur la radio publique Ö1 la ministre du Tourisme et de l’Agriculture Elisabeth Köstinger.

Mi-juin pour la France ?

Le gouvernement autrichien a par ailleurs indiqué mercredi examiner une remise en œuvre progressive de la libre circulation avec d’autres pays frontaliers comme la Suisse, le Liechtenstein et ses voisins de l’Est, sans toutefois évoquer l’Italie, l’un des territoires les plus touchés par l’épidémie. Mais tous les États ne semblent pas encore prêts. C’est le cas notamment de l’Espagne, qui a annoncé qu’à partir de vendredi et pendant toute la durée de l’état d’urgence, les personnes arrivant depuis l’étranger seront soumises à une quarantaine de 14 jours.

 

En France, la question est, elle aussi, étudiée. Mais cela ne se fera pas avant mi-juin. Les restrictions avec les pays de l’espace européen (Union européenne, espace Schengen, Royaume-Uni) seront « prolongées jusqu’au 15 juin au moins », a annoncé il y a quelques jours le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. L’ouverture pourrait ensuite se faire avec les pays frontaliers, comme la Suisse et l’Allemagne.

 

Cette question du rétablissement de la liberté de mouvement au sein de l’espace Schengen est cruciale pour le tourisme européen, un secteur qui représente 10% du PIB de l’UE et 12% de l’emploi.

 

(Avec AFP)

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *