Comment Very Frenchy aide les professionnels du tourisme français à séduire les Chinois

Destination

En 2020, cinq millions de touristes chinois – contre deux millions en 2017 – devraient visiter la France. Ces touristes, qui voyagent plus en plus en individuels (65%) n’ont guère les moyens de s’informer en ligne depuis la Chine sur tel ou tel segment touristique. C’est là que Very Frenchy, un « média d’inspiration haut de gamme » entre en jeu.

 

Co-fondateur de Very Frenchy, Dung Tran Thien, s’est donné comme but de « faire découvrir la France aux Chinois » et « faciliter ainsi la vie des professionnels français ». En effet, précise-t-il, les Chinois n’ont pas accès à Google, Youtube, Twitter ou Facebook et utilisent d’autres outils (WeChat, Weibo ou encore Baidu) pour glaner des informations.

 

Des outils que Very Frenchy maîtrisent et qui permettent à leurs clients – hôtels, restaurants, boutiques ou encore offices de tourisme – de gagner en visibilité d’autant plus que Very Frenchy travaille avec des influenceurs chinois. Fin décembre, Very Frenchy avait dépassé les « 100 000 vues » avec un taux de repeaters de 50%.  Very Frenchy se propose d’accompagner le développement de la notoriété de son partenaire français de A à Z, depuis la visibilité online, en passant par l’élaboration de plans média personnalisés ou de campagnes d’influence marketing.

 

L’entreprise cherche aujourd’hui à développer son offre qui est actuellement principalement parisienne ou francilienne en s’appuyant sur de nouveaux partenaires qualifiés. Pour atteindre pleinement sa cible, le site de Very Frenchy avec son design et son ergonomie pensés et conçus selon les habitudes de navigation des chinois, est proposé en trois langues : en Mandarin pour la Chine, en Anglais pour l’Asie du Sud-Est et en Français pour en faciliter l’usage des partenaires.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Certains vont gagner de l’argent avec cet afflux de touristes chinois. mais le prix sera lourd à payer pour l’ensemble de la population. Les chinois voyagent de manière peu intéressante. Ils consacrent l’essentiel de leur budget à l’achat de produits coûteux de pseudo marques de qualité et négligent la qualité de leur hébergement et de leur nourriture. Ils visitent Euro-Disney, rapportent un selfie pris devant la joconde mais n’ont aucun intérêt réel pour la culture des pays visités. Ils vont achever tout plaisir de voyager.

  2. Bonjour Toin, il est important de ne pas généraliser le tourisme chinois en France. Il existe plusieurs types de clientèles chinoises et plusieurs manières de voyager. La nouvelle génération de touristes chinois, plus indépendante et plus jeune, accorde énormément d’importance au patrimoine et à la culture française (96% d’entre eux comme le montre l’étude du CRT Paris IDF) devant le shopping (60%). D’ailleurs, il y a une montée en gamme dans les choix d’hébergement et un intérêt de plus en plus fort à découvrir la gastronomie française. Cette nouvelle génération est davantage à la recherche d’expériences authentiques.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *