Conférence Pata : Comment faire revenir les touristes asiatiques en France

Destination

Lors d’une conférence organisée par le chapitre France de la Pata, mercredi 19 octobre, Forward Keys a dévoilé les chiffres des arrivées des visiteurs en France depuis l’Asie Pacifique. La baisse est conséquente mais ne devrait pas, sauf circonstances exceptionnelles, s’inscrire dans la durée.
 
 

Au global, selon Forward Keys, la baisse des touristes en provenance de la zone Asie Pacifique vers la France sera en 2016 de 18%. Les Japonais sont les plus frileux avec des fréquentations en baisse de plus de 50% dans les mois qui ont suivi les attentats du 13 Novembre : « tous les chiffres sont dans le rouge mais ça remonte », rassure Sébastien Cron, directeur marketing du cabinet d’études Forward Keys. Il précise que « la France est une destination résiliente » dans la mesure où les indicateurs reprennent des couleurs quelques semaines après les attentats qui se sont déroulés à Paris, Bruxelles et Nice. A noter que de nombreuses autres destinations européennes, en particulier l’Espagne, n’ont pas été touchées par cette baisse constatée en France. « L’Italie est néanmoins impactée sans doute parce qu’elle fait partie des destinations programmées par les Asiatiques comme une porte d’entrée des tours d’Europe ». Sophie Lacressionniere, directrice marketing d'Atout France, est venue rappeler toutes les actions que menait l’organisme vers les marchés asiatiques. Elle a par exemple évoqué le film indien Befikre qui a été  intégralement tourné en France et sortira sur les écrans le 9 décembre en Inde. Partenaire de ce projet, Atout sera pleinement associée à la sortie du film en Inde. Un événement sur lequel il s’appuiera afin d’inviter les 14 millions de spectateurs quotidiens des cinémas indiens à choisir la France pour leur prochaines vacances. Elle a aussi cité diverses initiatives comme le 1er workshop professionnel dédié au tourisme spirituel, Spiritual France, qui s’est déroulé à Lourdes du 2 au 4 octobre 2016 et Destination Vignobles qui a réuni les 11 et 12 octobre, à Reims en Champagne, les professionnels de l'œnotourisme.  Atout France a aussi mis en place des visites de la préfecture de Police pour rassurer sur les questions liées à la sécurité.
L’organisme pourrait aussi s’inspirer des méthodes de l’office du tourisme d’Oman qui, en France, multiplie les initiatives pour éviter d’être considéré comme une destination à risque. C’est ce qu’est venu expliquer Leslie Rigal, directrice marketing, qui sait que le Sultanat est victime d’un déficit de notoriété en France. "Oman se propose", souligne-t-elle. L’office investit donc toujours beaucoup sur des programmes de formation destinés aux agents de voyages et maintient un lien fort avec les médias, en particulier les télévisions "pour pouvoir montrer des images d’un pays grand comme l’Italie, bien différent de Dubaï ou Abu Dhabi". Le tout a permis à Oman de limiter la casse avec une chute de 8% des visas accordés aux Français en 2014 et 2015, de 50 570 à 46520. A noter, toutefois, que les tour-opérateurs ont moins bien résisté avec une baisse de 24%.  L’ouverture d’un Lookea cette année pourrait changer la donne.
 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *