Coronavirus en Italie : ce que vos clients doivent savoir

Destination
11 communes de Lombardie et de Vénétie sont concernées par des restrictions. ©Adobe Stock

Avec la recrudescence des cas de contamination au coronavirus en Italie, le ministère français des Affaires étrangères rappelle quelques précautions d’usage aux voyageurs. Le point sur la situation.

 

La prévention est le meilleur des remèdes. L’accélération de l’épidémie de coronavirus en Italie ces derniers jours, avec 322 cas de coronavirus et 11 décès au mercredi 26 février, a poussé le pays à prendre des mesures importantes afin de limiter la prolifération du CoVid-19.

 

Quelles sont les mesures prises sur place ?

11 communes de Lombardie et de Vénétie sont concernées par des restrictions : Codogno, Casapusterlengo, Castiglione d’Adda, Maleo, Fombio, Bertonico, Castelgerundo, Somaglia, San Fiorano, Terranova dei Passerini et Vo Euganeo. Les manifestations publiques et activités sportives y sont suspendues, les commerces (hors ceux de première nécessité) fermés, et leur accès est interdit par transport public. À noter qu’à l’exception de ces 11 communes, le reste du territoire ne fait jusqu’à présent l’objet d’aucune mesure de restriction de circulation, y compris pour le retour en France.

 

Toutefois, en Lombardie, Vénétie, Emilie-Romagne, Ligurie, Frioul-Vénétie-Julienne, dans le Piémont et dans la région du Trentin Haut Adige, les universités, écoles, musées, cinémas, sont quant à eux fermés et les événements publics sont annulés jusqu’à nouvel ordre. Enfin, un couvre-feu a également été mis en place pour les pubs et discothèques de Lombardie, qui doivent fermer leurs portes dès 18 heures.

 

Pour le reste du pays, un contrôle de température de tous les voyageurs en provenance de l’étranger est effectué dans tous les aéroports italiens.

 

Et de retour en France ?

Pour les voyageurs de retour en France, justement, après un voyage en Lombardie ou en Vénétie, il est recommandé, dans les 14 jours suivant le séjour, de : surveiller sa température 2 fois par jour, porter un masque chirurgical en présence de son entourage et en dehors du domicile, réduire les activités non indispensables (cinémas, restaurant, soirées …), éviter de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements pour personnes âgées…) et bien entendu se laver les mains régulièrement.

 

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer, le voyageur devra directement contacter le SAMU centre 15, en signalant son voyage.

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *