Coronavirus: les voyages vers la Chine sont suspendus

Destination
Les Chinois ne sont plus autorisés à voyager en groupes au sein de leur pays.

Le Seto, syndicat des tour-opérateurs français, a annoncé dimanche 26 janvier que tous les voyages à destination de la Chine sont suspendus. Les tour-opérateurs vont proposer des reports aux voyageurs ayant acheté un forfait. Les Chinois ne sont pas autorisés à voyager en groupes vers l’étranger.

 

Le nombre de personnes atteintes du coronavirus (2019-nCov) en Chine et à l’étranger augmente chaque jour. Les autorités chinoises annoncent de nouvelles mesures de restriction de déplacement ou de confinement pour circonscrire l’épidémie. De plus en plus de sites touristiques (Grande Muraille, Cité interdite, armée de terre à Xian…) sont fermés à la visite. Dernière mesure en date, le gouvernement chinois a annoncé samedi 25 janvier avoir ordonné l’arrêt des ventes de voyages en groupe dans le pays et à l’étranger pour les Chinois.

 

En France, le Seto (Syndicat des entreprises de tour operating) réuni en cellule de crise dimanche 26 janvier vient d’annoncer que tous les voyages à destination de la Chine sont suspendus jusqu’au 21 février inclus.

 

Pour les voyageurs en partance vers la Chine

Les tour-­opérateurs membres du Seto qui suspendent les départs de voyages individuels ou en groupe ont commencé à informer leurs clients. Ils leur proposent des modifications sans frais ou des reports sans frais des voyages concernés à une date ultérieure aux conditions en vigueur (du tour-­opérateur).

 

« La plupart des sites touristiques étant fermés depuis hier, ça n’a plus aucun sens d’envoyer nos clients en Chine, nous explique Guillaume Linton, président d’Asia. Et les hôteliers sur Pékin et sur Shanghai commencent eux aussi  à nous informer de la fermeture de leurs établissements. »

 

Pour les clients sur place, en Chine

Les tour-­opérateurs indiquent travailler « en étroite coopération avec leurs réceptifs » pour informer leurs clients sur la situation locale. Ils rappellent se tenir à leur disposition pour répondre à leurs interrogations via des numéros d’urgence, par exemple. En fonction des mesures prises par le gouvernement chinois, les tour-­opérateurs adaptent leurs programmes en cours.

 

Ce dimanche, quelque 56 millions de personnes dans 20 villes chinoises ne peuvent pas prendre le train, l’avion… et à Wuhan les déplacements en voiture particulière sont interdits. Plusieurs pays occidentaux, dont la France et les Etats-Unis, planifient le rapatriement de leurs ressortissants résident à Wuhan dans la semaine.

 

Le virus se répand hors de Chine

En France, trois personnes ont été hospitalisées à Paris et Bordeaux, a-t-on appris le 25 janvier. Toutes les 3 revenaient d’un voyage à Wuhan, la ville chinoise où l’épidémie a éclaté. Aux USA, un quatrième cas a été identifié à Los Angeles sur un homme revenant lui aussi de Wuhan.
Néanmoins, l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) « à ce stade, ne préconise pas de restrictions de voyages ni la mise en place de procédures de dépistage pour les pays concernés » rappelle le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français sur son site « Conseil aux Voyageurs ».

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *