Coup de gueule contre le reportage d’Envoyé Spécial sur la Tunisie

Destination

Suite à la diffusion du reportage "la Tunisie sous la menace salafiste" dans l'émission "Envoyé Spécial" sur France 2, jeudi dernier, Anis Meghirbi, directeur marketing du groupe hôtelier tunisien Seabel Hotels Tunisia, a tenu a réagir."J’ai été et, à l’instar de la majorité des Tunisiens qui ont regardé Envoyé Spécial ce jeudi 17 Janvier 2013, désagréablement surpris et choqué voire même outré et révolté tant les qualificatifs ne manquent pas exprimer mon ressentiment, par ce reportage dont le seul objectif était la recherche du sensationnel et la quête d’un audimat confortable, au dépend de l’éthique et de l’Information. Je suis d’autant plus touché puisqu’au nombre des personnes interviewées dans une démarche éditoriale initialement présentée comme destinée à relancer l’image de marque de mon pays à un moment crucial de la préparation de la saison estivale Eté 2013 puisque le mois de Janvier est considéré comme une période importante pour effectuer les réservations. J’étais d’ailleurs en plein salon au Luxembourg lors de la diffusion de ce reportage qui me laisse aujourd’hui perplexe quant à l’éthique "informative" de cette chaîne publique française et qui me pousse à me poser beaucoup de questions :
– Pourquoi a-t-on choisi ce moment de l’année pour diffuser un tel reportage alors que son passage était programmé pour début décembre comme on nous l’avait assuré lors du tournage en novembre dernier ?
– Quels sont les réels objectifs de France 2 et CAPA TV avec la diffusion d’un reportage aussi sensationnel que diffamatoire auprès d’un public qui représente historiquement le principal cœur de cible touristique de la Tunisie ?
– Pourquoi cette diffusion au moment de l’intervention française contre les Djihadistes au Mali et celle des intégristes dans le Sud Algérien ?
Beaucoup de questions sans réponses encore à ce jour, mais qui tendent à prouver que cette diffusion est loin d’être innocente.
Concernant les informations qui me sont faussement attribuées en voix-off dans ce reportage, il me semble là encore, nécessaire de revenir sur ces dernières.
Tout d’abord, vis-à-vis du groupe hôtelier que je représente et qui a, pour l’anecdote, reçu pendant les 3 jours de ce tournage l’équipe de CAPA en lui faisant découvrir les atouts de l’établissement (spa, restaurants, soirée lounge, etc.) : l’Alhambra Beach Golf & Spa ne compte pas 400 lits mais quasiment le double ! Toujours concernant l’établissement, je n’ai jamais dit que "les réservations avaient été divisées par 4 depuis 2010", j’ai signalé au journaliste que "la saison était très bonne, voire excellente jusqu’aux événements survenus à l’Ambassade Américaine et que la baisse de fréquentation ressentie en ce début du mois de novembre – moment du tournage de l’émission – était due essentiellement à cet événement, mais que nous restions des plus confiants pour la saison hivernale à venir aux vues des réservations à venir"…
Des dires qui ont été volontairement tronqués afin de donner une image alarmiste de l’économie hôtelière en Tunisie, économie dont j’ai rappelé l’importance en mettant l’accent sur une réalité on ne peut plus basique : la baisse de l’activité touristique entraine fatalement l’activité de tout un pays puisque source première. Des dires qui ont bien évidemment été conservés mais réorientés au profit d’une ligne éditoriale souhaitant plus tirer vers le bas que vers le haut l’image de notre jeune pays.
Concernant enfin le Salafisme en Tunisie, j’ai dès de départ précisé que le Salafisme en Tunisie était avant tout une question tuniso-tunisienne tout en assurant la rédaction que ni les autorités, ni la Direction générale du Groupe ne nous ont demandé d’instaurer une sécurité particulière dans les hôtels. Je me suis même permis de lui rappeler que les 200 Salafistes qui ont effectué dernièrement une prière sur la place de la Concorde à Paris n’empêchent pas les touristes d’aller flâner sur les Champs-Elysées !
J’ai ensuite rappelé à ces mêmes journalistes que durant les 2 ans post-révolution, nous avons accueilli un peu plus de 5 millions de touristes Européens et qu’aucun n’a été touché, inquiété ou agressé. Quant à la question de l’agression de l'élu Franco-Tunisien Jalel Gharbi, j’ai rappelé que nous ne connaissions pas tous les détails de cette affaire et que, dans tous les cas, Nous condamnons avec fermeté cette agression.
Même si, aujourd’hui, le mal est fait. Le résultat en effet ne s’est pas fait attendre puisqu’au lendemain de la diffusion de ce "reportage" nous recevions appels et courriels de clients inquiets quant à leurs prochains séjours. Il me semble nécessaire de remettre les choses à leur place. La Tunisie n’est pas un nouvel Afghanistan ! Que les médias cessent de prendre pour cible notre jeune démocratie qui, comme toute démocratie, se construit au quotidien avec son lot de contradictions et de débats. N’est-ce d’ailleurs pas en confrontant ses idées que l’on se construit ? Il est bien évident, au même titre que tous les pays de même confession religieuse, que la Tunisie ne peut ignorer la menace extrémiste… Et elle ne l’ignore pas ! Aussi, puisqu’il semble nécessaire de le redire, la Tunisie reste un pays d’accueil touristique, un pays qui se fait un devoir de tout mettre en œuvre pour le bien-être de ses hôtes. Depuis 2 ans, la Tunisie a retrouvé sa liberté et œuvre depuis et au quotidien à sa reconstruction… Mais comme le dit le proverbe : Paris ne s’est pas fait en un jour. Aussi, laissez-nous le temps de grandir et, sous prétexte d’audimat, ne succombez pas à la tentation de nous couper l’herbe sous les pieds !"
www.facebook.com/photo.php?v=483009505083754

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (21)

  1. simplement pour dire bravo a cette réaction qui est on ne peu plus fondé, pour allez régulièrement travailler dans ce pays dans diverse hôtel je suis de ceux que ce genre de reportage exaspère tant il est honteux et inapproprié si ce n’est mensongé….. et comme je le dit a tout mes amis qui me le demande allez y c’est un superbe pays ou vous serez superbement accueillit.

    1. Merci au Quotidien du Tourisme de publier cet article. Egalement à travailler dans les hôtels très souvent et ce depuis de nombreuses années, j’avais déja réagi sur les réseaux sociaux et continue de proclamer ma révolte suite à ce reportage. C’EST HONTEUX !!! je n’en dirai pas plus car je vais « calomnier » sur ces journalistes qui sont vraiment « cher payé » pour non pas expliquer la réalité mais se « rallier à certaines idées politiques et surtout économiques » – il est vrai que la Tunisie ne rapporte rien à la France mais où est le sens de l’entraide dans tout cela ?? ce n’est certes pas avec ce genre d’article que le tourisme va repartir !!!! peut être faire une pétition contre France 2 pour obtenir des excuses ????

    2. Moi je ne sais pas lancer une pétition sur internet, mais qui veut prendre cette initiative pour obliger « Envoyé Spécial » à refaire une véritable émission en forme de « droit de réponse » et qui permettra d’interroger nos clients, juste de retour de Tunisie pour qu’ils témoignent de la façon dont ils ont été reçus ?

  2. Honte de certains médias, il est de nos jours tellement facile de déformer la vérité la Tunisie c’est dégradé oui c’est vrai mais les touristes ne le ressentent que très peu Djerba est resté la meme juste un peu moins propre et c’est tout cela reste une belle destination en toute securité

  3. Monsieur Meghirbi a raison de réagir ainsi.
    Cela dit, depuis quand fait-on de la promotion touristique par le biais d’Envoyé Spécial ? Pour qui connait un tant soit peu cette émission, il s’agit essentiellement de sujets sensationnels, de société, visant ni plus ni moins à faire de l’audience.

  4. Je n’ai pas vu le documentaire de France 2, mais nous avons effectivement les premières réactions des clients qui précisent « qu’après ce qu’on a vu à Envoyé Spécial, on n’a pas envie d’aller en Tunisie ».
    Agent de voyage, je rentre tout juste de Tunisie où pour la première fois je suis sortie des sentiers battus et ai sillonné la Tunisie en voiture de location dans des villes et villages pas du tout touristiques. J’ai partout été bien accueilli et n’ai jamais ressenti le moindre problème.
    Nous essayons quotidiennement de convaincre nos clients qu’ils peuvent sans soucis retourner en Tunisie, mais effectivement, les médiats font du tort à la destination auprès d’un public français déjà inquiet par nature.

  5. comme cela a déja été dit, « envoyé spécial », c’est de l’actualité au feu . Depuis le temps, on est habitué. D’ailleurs, si prenait les reportages comme critere pour voyager, on ne voyagerait plus en FRANCE, c’est trop dangereux !!!!!! rien à voir avec les magazines televisés de voyages.

  6. Moi je suis OK pour la pétition ! Cette émission de pure intox du jeudi et les deux péronnelles qui l’animent me donnent une réaction épidermique ! Quand on baigne dans la grisaille, le froid, les intempéries, sans penser aux coupures de courant, aux fuites de gaz et aux infanticides et la liste est longue….. connaissez-vous un autre endroit à deux heures et demi de Paris qui vous offre un dépaysement assuré mêlé de soleil, de ciel bleu, de douceur, le tout arrosé de thé délicieusement parfumé ??? !!! 8 jours au prix d’une journée de pseudo soldes à Paris ! Y a pas photo quand même!

  7. C’est pourtant une vérité. Nous allons tous les ans en Tunisie car nous possédons une maison dans le Cap Bon et depuis les événements, les commerçants deviennent plus agressifs envers nous.De plus en plus, les femmes portent le voile et nos cousines et tantes aussi.
    Nous sommes partis un week end dans un grand hôtel à Mahdia(je ne le citerai pas pour ne pas fâcher les agents de voyages) et nous avons constaté que plusieurs femmes se baignaient dans la piscine avec le voile intégral. Lorsque nous avons fait la remarque au directeur, ils nous a fait comprendre qu’il ne pouvait rien y faire.
    Mon cousin qui travaille à l’aéroport de Monastir suit le mouvement car il accuse l’Europe de vouloir faire taire les salafistes et appelle au tourisme entre musulmans. Autant vous dire que j’étais outré de ces propos.
    Je travaille pour un grand aéroport français et je peux affirmer aux agents de voyages qui ont posté leur message , que plusieurs touristes ont juré de ne pas revenir en Tunisie tant que le climat ne sera pas apaisé car ils ont été inquiété là bas. Je rappelle que la Tunisie n’a pas de police touristique contrairement au Maroc.
    Enfin je rappellerai que si le tourisme est une priorité, il faudrait commencer par obliger Tunisair à tenir engagements en matière d’accueil, de respect des horaires et de remboursement lors de retard.

  8. bonjour
    pour repondre a la premiere question cette date a ete choisi par rapport a la date anniversaire de la revolution .
    en effet la premiere date de decembre avait ete pre- sentie pour comemorer la date du debut de la revolution .pour le reste je suis d accord sur tout
    mais aussi posons aussi des questions de notre cote
    pas de ministere de la communication
    aucun journaliste ne sont pris en charge ou guidee ou informe .
    bravo pour se coup de gueule !!!
    mais le mal est fait !!
    ps: j espere qu il n etait pas en gratuites .

  9. petite precision qui ne semble revelatrice que ce qu’est devenu cette émission.
    Le sujet (je n’ose pas utiliser le mot de reportage) a été tourné par l’agence CAPA qui pour exister et faire grossir son chiffre d’affaire vend des histoires « cle en main » aux chaines et notamment a envoye special. Et pour cette agence, pour vendre tout est bon quitte a bidonner. Ainsi il y a quelques années un journaliste de CAPA à été condamné par la justice française car il y avait dans son sujet 3 motifs graves de diffamation…
    cela en dit long sur la credibilité des emissions qui utilisent les sujets de CAPA ( envoye special, zone interdite, capital…)
    Si CAPA avait proposé un sujet fait dans les regles de l’art sur la Tunisie aucune chaine de l’aurait acheté. lamentable

    1. Absolument ! Il y a longtemps que je ne regarde plus « Envoyé Spécial » les thèmes sont toujours les mêmes : le voile, l’islam, l’islamisme, le salafisme…… c’est plus de l’info c’est de l’intox.
      Quand aux autres émissions que vous citez, quand il y a un reportage sur le tourisme, je ne reconnais jamais le tourisme pour lequel je travaille depuis 1979.
      Ces « journalistes » ne recherchent que le spectaculaire, quitte à le créer…….

  10. Bonjour,
    Je voulais juste dire que je suis déçue de la France et des français qui seront convaincu que la Tunisie n’est plus l’endroit où passer ces vacances.
    J’ai vécu et travailler dans la région du Sahel et à Djerba presque 2 années pour un Tour Opérateur que je ne citerais pas.
    Le peuple Tunisien est et reste un peuple accueillant, chaleureux. Un pays dont le climat méditerranéen vous promets un été et une arrière saison douce à un bon rapport qualité prix.

    Il ne faut pas tout associer et faire naître la peur chez les Européens, alors que le pays ce relève d’une révolution, laisser le temps à la Tunisie de se relever. C’est un peuple qui a eu le courage de se révolter et qui n’a pas besoin de mauvaise publicité de la part de personnes qui se permettent pour faire de l’audimat de changer la réalité à des fins politiques. Il ont besoin d’avancer pas d’être évincés.

    Allez la Tunisie, ne vous laisser pas faire.

  11. L’idée du documentaire sur France 2 la Tunisie salafiste est sans réalité. IL y a eu de l’agitation salafiste surout à l’université de Tunis pour des revendications de tenue et parfois aussi la volonté d’Ennadha d’agiter face aux Tunisiens le danger des Salafistes. Mais pour les touristes et le tourisme en Tunisie, les vacances seront encore belles en Tunisie.

  12. BRAVO à toutes ces réactions pour soutenir le Tourisme en Tunisie,

    je partage mon indignation envers ce reportage qui déforme la réalité,
    franco-tunisienne je reviens pour la quatrième fois de ce pays avec un attachement profond à cette terre d’accueil !
    Non l’intégrisme ne gagnera pas car le peuple est profondément généreux et désireux de garder son identité !!
    Par contre, dommage que certains professionnels du tourisme ne croient plus à cela, la preuve en regardant les vitrines des agences de voyages, la destination Tunisie semble oubliée…
    Merci de croire encore au Tourisme Tunisien !

    Noura RABAH
    agence NATIONALTOURS
    AS VOYAGES RENNES

  13. Une minorité se voile, laisse pousser la barbe, n’accepte aucune autre conception de la loi religieuse que la sienne, quitte à user de violence.
    Certes, ce n’est qu’une minorité mais à propos de voile, il ne faut pas se voiler la face et rester très vigilant quand à la propagation de cette idéologie dangereuse. Nous ne sommes pas au pays des Bisounours.

  14. Si l’on peut considérer que ce reportage était malvenu, excessif et maladroit, il faut tout de même constater que les dirigeants de ce beau pays dénoncent les actions menées par les pays luttant actuellement contre le terrorisme et font donc implicitement un choix qui peut perturber les éventuels futurs touristes.
    Plutôt maladroit et inquiétant pour un pays dont le tourisme est la principale source de revenu !!

  15. Qui a travaille longtemps pour royal tours dont le marche tunisien marchait très bien !
    Je crois pas qu elle est participer a l expansion de la destination , donc son commentaire me dérange
    Quand au soucis du reportage sur France 2 ……. Faut trouver une nouvelle destination abec autant d engagement et non pas seulement aérien .

  16. après plusieurs voyage en Tunisie sur des années j en reviens cette fois ci j était dans la régions de monastir j y ai vu des changement au niveau des ces changements femme voile mr avec barbe de jeune couples marier dans les hôtels ce baigne avec leur djellaba et voile je ne sais pas si c’est le faites la situation.géographique avec la ville sainte . car dans les autre zone dites touristique les plages sont privé et les hotels sont exclusivement louer pour les TO de chaque pays en gros alors on vois pas de tunisiens famille qui aventure …de plus je tiens a dire que cela ne me dérange pas j ai déjà vu ça dans autre pays ..mais le coté religieux prend t ils une place plus importante qu avant la révolution?

  17. cela fait des années que je visite la Tunisie, et non tout les tunisiens ne sont pas accueillants avec le touriste français ,cette année j’ ai pris une location pour une année dans une résidence gardée pour une somme rondelette .Je me suis fait insulter
    de sale con de français, et me suis fait mettre dehors avec des hurlements incompréhensibles, par le responsable de l’ agence et tout cela parce que je me suis permis de lui rappeler qu’il lui fallait me remettre l’ état des lieux, et l’ inventaire de l’appartement qu’il m’ avait louer une semaine plutôt .
    « je n’ai plus rien a voir avec vous démerdez vous avec le propriétaire.
    un claquement de porte et me voila sur le palier.
    depuis le propriétaire ne répond pas a mes appels.
    Dans le contrat tout protège le propriétaire, mais aucune close pour le locataire et de plus cette résidence soit disant calme avec des gens biens est pire qu’ un HLM de deuxième zone .
    la Tunisie vient de perdre un client de 9.000 € .je dégage au plus vite les pays accueillants ne manquent pas .

  18. Je vais souvent en Tunisie pour raisons professionnelles et touristiques malheureusement la situation économique étant très mauvaise là bas cela se ressent sur l’accueil, les commerçants sont plus agressifs, bref cela n’est pas une raison mais il vrai que sortie du périmètre des hôtels cela deviens risqué quand on voyage en individuel j’en ai été la victime sur Sousse et Monastir, c’est vrai que je ne suis pas prêt d’y retourner pour des vacances, je resterai en europe du sud

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *