Coupe du Monde de football 2018 : 10 choses à savoir pour voyager en Russie

Destination

Une professeure de russe indique tout ce qu’il faut prendre en compte pour que ceux qui se rendent en Russie à l’occasion de la Coupe du Monde du football qui se déroule du 14 juin au 15 juillet profitent au maximum de leur séjour.

 

 

 

Marina Mosunova est professeure de russe pour Udemy,  plateforme mondiale de formation en ligne. Elle livre ses bons conseils pour profiter pleinement de cet évènement qui verra affluer des centaines de milliers de passionnés du ballon rond.

 

 

 

Papiers officiels. N’oubliez pas de ramener votre passeport et d’aller au consulat pour obtenir un visa russe car la carte d’identité n’est pas suffisante pour voyager en Russie. Cependant, si vous avez des billets pour un match de Coupe du Monde, il est obligatoire de fournir le « Fan ID », un identifiant personnel qui vous permettra de voyager en Russie sans avoir besoin de visa.

 

 

Bagages. Pas besoin de ramener des vêtements comme pour aller au Groenland en plein mois de décembre. Le climat moyen en juin à Moscou (la ville principale du pays et celle où les matchs d’ouverture et de finale seront joués) est de 22 degrés la journée contre 12 degrés la nuit. Autre bonne nouvelle, il ne s’agit pas de la période la plus pluvieuse dans la capitale russe.

 

 

Hébergement. Les réservations doivent être faites le plus vite possible ! L’anticipation en ce qui concerne l’hébergement est fondamentale puisque plus d’un demi-million de touristes sont attendus en cette période. C’est pour cela que vous devez prendre en compte (en plus des plates-formes mondiales de réservation d’hôtels en ligne), les plateformes de réservation russes.

 

 

Changement de monnaie (de l’euro au rouble). La plupart du temps, il est recommandé de changer la monnaie une fois que vous arrivez en Russie, une banque du pays. Le taux de change est généralement plus favorable que sur le territoire français (1 euro = 72 roubles).

 

Le “shopping” en Russie. Ayez toujours de l’argent liquide sur vous, surtout les premiers jours de votre séjour car tous les commerces n’acceptent pas les paiements par carte. De plus, cela pourrait vous être utile pour payer les taxis, musées, expositions, pourboires…

 

Se déplacer d’une ville à l’autre. Les distances entre les villes où se joueront les matchs de la Coupe du Monde sont assez grandes. Avec le « Fan ID » les touristes peuvent voyager entre les villes gratuitement par train, ce qui est généralement la solution la plus pratique pour voyager d’une ville à une autre.

 

 

Comment se déplacer à l’intérieur des villes ? Sur les 11 villes de la Coupe du Monde, 6 possèdent un réseau de métro ouvert 24h/24 lors des matchs. De plus, à Moscou, il est possible d’acheter la carte Troika qui fonctionne pour tous les transports. Cependant, si vous détenez le « Fan ID », cela vous permettra aussi d’utiliser les transports publics à l’intérieur des villes.

Salutations (pas de bises ni de câlins). Donner une poignée de main aussi bien aux hommes qu’aux femmes est plus que suffisant pour commencer ou conclure une interaction. Donner une bise ou un câlin n’est commun que dans les relations de confiance. De plus, il est plus courant d’utiliser les formes cordiales ou respectueuses (comme le vouvoiement français par exemple).

 

 

Si Cupidon passe par ici. N’arrivez jamais en retard lors d’un rendez-vous avec un(e) russe ! Ils arrivent généralement cinq minutes en avance pour montrer leur respect envers l’autre. Si vous souhaitez offrir des fleurs, toujours en offrir un nombre impair, le nombre pair étant réservé aux jours de funérailles.

 

Gastronomie. Un bon voyage n’est jamais complet si vous ne prenez pas le temps d’expérimenter la gastronomie du pays. En Russie, vous trouverez les fameux blinis russes ressemblant aux pancakes ou aux crêpes, le « kholodets » ou viande en gelée et les « pelmeni » ou « raviolis russes ». Vous ne pourrez pas partir non plus avant d’avoir goûté aux soupes russes telles que le célèbre bouillon « solianka ». Enfin, les plus gourmands se régaleront en goûtant le célèbre caviar russe, parfois noir- si la poche le permet- ou rouge.

 

 

“Un voyage en Russie peut être beaucoup plus enrichissant si on apprend au préalable quelques notions de russe pour pouvoir tenir des conversations simples une fois là-bas », explique Monusova. « De plus, la langue n’est pas si difficile que ce que pensent la plupart des francophones. Des plateformes en ligne comme Udemy permettent d’apprendre de nouvelles langues à son rythme et de façon flexible et simple ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *