Décision de Bruxelles : la région Languedoc respire

Destination

La décision européenne sur la légalité des aides accordées à Ryanair était attendue avec anxiété en Languedoc-Roussillon. Car la compagnie représente près de 700 000 passagers par an pour les plates-formes de la région. À commencer par Montpellier, où 187 000 touristes descendent chaque année des avions Ryanair. Les aides octroyées par la CCI (300 000 E par an pour la communication) sont donc à mettre en balance avec les 40 millions d’euros injectés par ces touristes dans l’économie touristique locale. À l’aéroport Montpellier Méditerranée, le trafic suscité par Ryanair a été essentiel au maintien d’un résultat positif en 2003. Et toute réduction du trafic low cost se traduirait par une perte douloureuse de rentabilité. Le soulagement des responsables montpelliérains n’était cependant pas à la hauteur de celui éprouvé à Carcassonne et Nîmes, où la part du trafic généré par Ryanair atteint 100 %. Les 250 000 passagers venus visiter la cité de Carcassonne l’an dernier, en provenance de Londres et Bruxelles, représentent quelque 415 ME. Même s’il faut déduire le soutien de la CCI, à hauteur de 2 E par passager. À Nîmes, seuls 100 000 passagers de Ryanair ont débarqué sur le tarmac, mais la liaison quotidienne avec Londres Stansted est la seule en activité actuellement. La décision de Bruxelles s’apparente donc ici à un sursis. Il n’y a guère que Perpignan qui ait accueilli l’information avec un certain détachement ; l’aéroport catalan conserve certes une liaison quotidienne avec Londres Stansted (150 000 passagers par an), mais les responsables de l’aéroport ne se font plus d’illusions depuis que la compagnie irlandaise a décidé l’an dernier de transférer une partie de son activité à quelques dizaines de kilomètres plus au sud, sur l’aéroport espagnol de Gérone. C’est aussi l’une des facettes de la politique du « plus offrant » mise en œuvre par Ryanair.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *