Découvrez le Panama avec Richard Quest, le truculent présentateur vedette de CNN

Destination

En partenariat avec CNN, Le Quotidien du Tourisme vous propose les nouvelles vidéos de Quest’s World Of Wonder qui viennent d’être diffusées sur la chaîne américaine. Pour cette nouvelle émission, le présentateur vedette de CNN International Richard Quest s’est envolé pour le Panama pour découvrir les spécificités de ce pays à l’histoire tumultueuse qui se construit petit à petit une identité.

Du chaos à l’unification des deux Amériques

Le Panama a été colonisé de nombreuses fois par le passé. En discutant avec le réalisateur Abner Benaim, Richard Quest a pu saisir ce qui fait l’ADN de ce pays : la richesse de sa diversité qu’il doit notamment à sa localisation. Situé entre les deux Amériques, le Panama est un pays de contrastes qui se forge petit à petit tel un adolescent. Innocent, sauvage et audacieux, le peuple panaméen n’a pas peur d’aller de l’avant afin de relever les défis auxquels il est confronté.

Une rencontre avec les mains de pierre

Au cours de son voyage au Panama, Richard Quest a rencontré la légende de la boxe Roberto Duran aussi connu sous le nom de « mains de pierre ». Ce boxeur est un véritable mythe pour la capitale. Champion dans 4 catégories, il a affronté les plus grands comme Sugar Ray ou Marvin Hagler ce qui lui a valu une réputation internationale. Aujourd’hui, il gère son café qu’il a tapissé de photos de ses combats. Au cours de la discussion, ce personnage atypique et attachant se livre sur son passé de boxeur, son attachement au Panama et sa relation avec Manuel Noriega.

Les gens ne veulent plus partir

Richard Quest a également rencontré Octavio Vallario, l’architecte qui a contribué à la construction de nombreux buildings et à la modernisation de la ville depuis maintenant une dizaine d’années. Il explique comme ces bâtiments sont symbole de prospérité et de fiabilité pour un peuple connu pour son immense fierté. Panama jouit aujourd’hui d’une forte croissance économique et nombreux sont ceux qui y viennent pour des voyages d’affaires et qui finissent par s’y installer. Selon Octavio Vallario cette richesse économique est notamment due à l’aide des Etats-Unis depuis la fin du régime de Manuel Noriega. Un point de vue qui est loin de faire l’unanimité au Panama.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *