Des agents de voyages américains découvrent l’Aquitaine

Destination

Du 14 au 20 septembre à l’invitation du Comité régional du tourisme d’Aquitaine, Avanti destinations, un tour-opérateur leader aux USA sur la clientèle individuelle, était accompagné de dix agents de voyages "Signature". Un éductour très prometteur pour la destination.   
 Au compteur du Mercedes Tourer et Class V de l’agence de voyages réceptive française Ophorus chargée du transport, quelque 1200 kilomètres. Bordeaux, Saint-Emilion, Sarlat, les Eyzies, la vallée de la Dordogne, le Pays Basque, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, … le voyage fut bien rythmé. Au terme d’une semaine qui s’est achevée par un dîner à la Grande Maison au restaurant de Joël Robuchon à Bordeaux, Harry Dalgaard, le président d’Avanti destinations, s’enflammait : "Je connaissais Paris, la Normandie, la Côte d’Azur et la Provence, mais pas l’Aquitaine. C’est sa diversité qui m’a le plus surpris. Entre les paysages, le patrimoine, la culture, la gastronomie et les vins c’est fantastique !". Ce qui a marqué les esprits ? Bordeaux, comparé à  "un petit Paris" ; dans le Médoc le village de Bages "semblable à un décor de conte de fée" ; dans le Périgord, le foie gras, les marchés, l’héritage préhistorique… A Biarritz, l’émerveillement fut complet à l’Hôtel du Palais. Et parmi les pimpants villages du pays Basque, Espelette et son fameux piment ont laissé une trace indélébile ! Autre source d’étonnement résumée par Renee Tao, de Luxury Travel Designer en Californie, "dans nos wineries vous avez l’impression que l’on veut tout de suite vous vendre un produit. Dans vos Châteaux, on ne vous fait pas seulement déguster. On vous apprend le vin. Cela a dépassé mes attentes". Certains préjugés ont volé en éclats : "Aux Etats-Unis on considère que les Français sont snobs ! Or même dans la rue, les gens étaient très chaleureux". Et cette agent de voyages de conclure : "Il y a chez vous une élégance détendue" !
Pour ses 10 000 clients qui se rendent chaque année en France, et dépensent en moyenne 3 000 dollars pour des séjours de dix à quinze jours, le tour-opérateur – qui travaille exclusivement en B2B – va revoir sa copie. La prochaine brochure Avanti proposera la destination sur trois pages, contre une page aujourd’hui. Soit du grain à moudre pour les opérateurs touristiques aquitains. Premier comblé, Christophe Delpech, à la tête de l’agence de voyages réceptive Ophorus. Le contrat avec le TO Avanti est prêt à être signé.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.