Destinations : seul le prix compte !

Destination

Un tiers des Français prêt à changer de destination pour un tarif avantageux.
La perception qualité-prix d’un pays change dès lors qu’on l’a visité.
L’Egypte pas considérée pour ses plages, ni les Antilles pour la découverte.
« Un tiers des Français est prêt à changer de destination pour un tarif plus avantageux. » C’est l’un des principaux enseignements d’une étude d’Interdeco, présentée à Top Résa sur le plateau de la chaîne Voyage, autour de « l’image des principales destinations étrangères selon les Français ». René-Marc Chikli, président du Ceto, confirme qu’en 2004 « le prix a été particulièrement important ». Il ajoute que les clients n’hésitent plus à troquer un moyen-courrier pour un long-courrier s’ils estiment faire des économies ou même comparer l’Espagne à des pays de l’Europe de l’Est. Miguel Ruiz, directeur de l’office du tourisme de l’Espagne, souligne que dans son pays « les prix ont augmenté plus vite que la qualité des services ». D’une manière générale, c’est toute la zone euro qui est concernée. Ainsi l’Irlande, numéro un pour l’Europe du Nord en attirance et en rêve, est jugée très chère. L’Espagne est tout de même plébiscitée pour son rapport qualité-prix (33 %), suivie par la Tunisie (26 %), le Maroc (24 %), le Portugal (19 %) et la Belgique (18 %). Les lieux qui font le plus rêver sont l’île Maurice, les Antilles françaises et l’Australie. Autre fait notable, la vision change si les sondés ont visité le pays. L’Espagne glisse en troisième position, la Turquie fait son apparition dans le top cinq, le Portugal glisse d’une place et la Tunisie et le Maroc trustent les deux premières positions. Les offices de tourisme auraient d’ailleurs beaucoup à gagner à consulter cette étude (www.interdeco.fr). On y apprend, par exemple, que l’Egypte n’est absolument pas considérée comme une destination balnéaire – elle est la première destination découverte – ou que les Antilles françaises ne sont considérées que pour leurs plages. « Un pays est comparable à une marque, souligne Annie-Paule Quéré, responsable de l’étude. L’image, c’est la première étape dans le choix des destinations avant toute contrainte et toute opportunité. » Pour être crédible, l’étude n’a pris en compte que vingt destinations déjà testées et non les pays émergents comme la République dominicaine ou la Croatie.
Le Canada attire autant les hommes que les femmes
Pour les hommes comme pour les femmes, c’est le Canada qui est jugé le plus attirant. Autres destinations communes figurant parmi les cinq premières, les Antilles et la Grèce. L’île Maurice et l’Australie ont la faveur des hommes, l’Italie et l’Egypte celle des femmes. « Les hommes préfèrent les destinations lointaines. » Le Canada, la Grèce et l’Italie intéressent autant ceux qui ont fait des études supérieures que ceux qui n’en ont pas fait. Deux distinctions : les « études supérieures » sont attirées par l’île Maurice et les Antilles, les autres par l’Egypte et l’Irlande. Enfin, les seniors ont une préférence pour l’Italie et l’Egypte par rapport aux moins de 35 ans qui leur préfèrent l’Australie et l’île Maurice.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *