Egypte : la baisse du tourisme continue

Destination

L’Egypte dont le tourisme représente 11% du PIB n’arrive pas à enrayer la désaffection des voyageurs étrangers. Les chiffres de mars sont tombés : – 32% par rapport à l’an dernier. Néanmoins, le gouvernement égyptien vient de valider 5 nouveaux projets touristiques en mer Rouge. Il fallait s’en douter, les résultats touristiques de l’Egypte pour le mois de mars ne sont pas bons. Après l’attentat contre un bus de touristes coréens en février et les recommandations des différents ministères des Affaires étrangères européens d’éviter le Sinaï, le nombre des arrivées touristiques a chuté de 32,4% en mars 2014 par rapport au même mois de 2013 d’après l’agence nationale Mena.
Quelque 755.000 touristes se sont ainsi rendus en Egypte en mars, les Européens de l’Est devançant ce mois-là les voyageurs en provenance d’Europe de l’Ouest et des pays arabes. Et le nombre de nuitées aurait, lui aussi, diminué de 43,6% par rapport à mars 2013.

Une chute dramatique des revenus
Pour le premier trimestre 2014, la baisse des revenus touristiques atteindrait 43% selon le journal égyptien Al Ahram. Un taux qui suit la tendance de 2013. L’an dernier, en effet, les revenus touristiques de l’Egypte ont chuté de 41% à 5,9 milliards de dollars.

Cette perte de revenus devrait être partiellement compensée, ou du moins atténuée, par l’augmentation du prix du visa touristique. Depuis le 1er mai, les voyageurs payant leur visa à leur arrivée dans un aéroport égyptien doivent s’acquitter de $25 (contre $15 précédemment), soit 18 euros (au lieu de 10 € jusqu’en avril).

Les Français n'y vont presque plus
Sur le marché français, le Seto n’est guère optimiste quant à une reprise de la destination. Selon les premières tendances de l’été (période du 1er mai au 31 octobre), les réservations de voyages à forfait sur l’Egypte sont en chute de 72% par rapport à l’an dernier indiquait le syndicat des TO fin mars lors du SMT.

Après l’attentat du 16 février, on se rappelle que Fram avait rapatrié ses clients et suspendu tous ses départs. Le 1er mars, le Seto décidait à son tour de suspendre les voyages sur Charm el-Cheikh et Taba pour un mois. Et le Club Med fermait son Village de Sinai Bay jusqu’au 20 juin 2014 inclus. Voyageurs du Monde maintient, lui, ses voyages sur le Nil.

De nouveaux projets touristiques dans le golfe de Suez

L'Egypte prépare néanmoins son avenir touristiques. Début mai, l'Autorité de développement touristique égyptienne a accordé son feu vert à 5 projets touristiques dans le golfe de Suez répartis dans la région d’Ain Sokhna (station balnéaire à moins de 2h du Caire) et à Ras Sudr (en face, sur la côte du Sinaï).

Les noms des entreprises ayant remporté l'appel d'offre n’ont pas été dévoilés mais le montant de l'investissement est estimé à 71 millions de dollars pour une valeur de 400 millions de dollars (3 Md de livres égyptiennes).

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. Bonjour,
    Si l’augmentation du montant de visa est un élément de la baisse de fréquentation en Egypte, c’est tant-mieux. Au moins c’est une sélection du type de tourisme, les radins et les autres.
    Quant l’Italie à mis en 2011 des taxes de séjour de 1 à 5€ par personne et par nuit, cette mesure à contribuée au redressement des comptes des villes et n’as pas eu un impacte sur le nombre des tourisme. alors ne pleurniche pas pour 10 $, ce n’est pas la fin du monde, et ce n’est pas ça qui incites le touriste de changer de destination.
    Bonne journée

    1. c’est le matraquage mediatique qui fait que l’Egypte est au bord du gouffre au niveau tourisme – la grande majorite des journalistes ayant ecrit des articles sur notre beau pays l’ont fait dans leur bureau de Paris loin, tres loin de la realite! Ce n’est effectivement pas le fait d’une augmentation de 10 dollars du visa qui fait reculer le tourisme ….. plus de vols low-cost (merci Transavia) – plus de publicites ou tres peu dans les agences ……… Les touristes reviendront, cela mettra du temps mais l’Egypte fera toujours rever! Nous attendons les elections presidentielles avec grande impatience (26 et 27 Mai) et apres nous avons bon espoir que l’Egypte renaitra de ses cendres et s’en sortira grandie!

  2. Pensez que c’est l’augmentation du VISA qui est le déclencheur de la baisse démontre votre nouveau d’analyse du marché touristique.
    Ceux qui fait fuir les touristes, c’est :
    – l’instabilité politique et sécuritaire
    – le refus de « cautionner » le régime islamiste
    – augmentation du prix total du voyage pour les petit budget
    – la crise économique en Europe
    – la mauvaise imagine des égyptien à cause du niveau de harcèlement commercial sur place (conséquence du faible nombre de touriste).
    L’Egypte n’étant pas le seul pays au monde. Les touristes préfèrent voyager ailleurs le temps que la situation se stabilise. Rien d’amorale dans ce choix. C’est même plutôt logique. L’Egypte n’est pas le centre du monde malgré que ce veulent nous faire croire les fan de ce pays.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *