Egypte : « médias, TO et distributeurs doivent se réunir pour rassurer les clients »

Destination

Lors d'un point de presse mardi 7 octobre, Nahed Rizk, directrice de l'Office de tourisme d'Egypte, exhorte "les médias, les TO et les distributeurs à se réunir pour rassurer les clients et leur donner envie de partir".Depuis l'assassinat du guide haute montagne Hervé Gourdel le 24 septembre dernier, "c'est la catastrophe. Il n'y a plus de prises de commandes" s'inquiète Nahed Rizk qui fustige "l'attitude du quai d'Orsay de ne pas lever le niveau d'alerte et d'inviter les Français à renforcer leur vigilance". C'est d'autant plus terrible que l'Egypte "repartait bien". "Ne serait-ce que sur l'été dernier, j'ai reçu 40 demandes sur Taba dans le Sinaï" poursuit Nahed Rizk. En 2014, l'Egypte devrait accueillir "100 000 touristes français contre 600 000 en 2010". La direction de l'Office du tourisme tient également à préciser que le pays a pris les dispositions nécessaires (présence renforcée de la police 24h/24 dans les stations touristiques et installation de caméras de surveillance permanentes, sécurisation totale des déplacements des groupes touristiques avec la présence systématique des forces de sécurité et l'utilisation des dispositifs de contrôle…), et qu'il est prêt à accueillir les touristes. A l'image de l'Allemagne qui envoie 1 500 agents de voyages sur place la semaine prochaine, Nahed Rizk envisage, en collaboration avec le Snav, la tenue d'un éductour mobilisant une centaine d'agents de voyages avant la fin de l'année. Une campagne de communication dans les agences devrait également avoir lieu.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. Je ne vois pas l’utilite d’educ-tours et campagnes tres couteux pour l’Egypte. Nos Ambassadeurs sont les touristes qui reviennent d’un sejour et les plus parlants sont ceux qui ont vraiment fait leur sejour en sortant de leurs hotels, de leurs bateaux – se sont balades seuls dans les rues des villes et des villages. Depuis le 25 Janvier 2011 aucun de mes clients ne s’est senti en insecurite ou a ressenti de l’inimitie meme dans les moments les plus tendus de l’epoque  »Morsi ». Nous avions a nouveau beaucoup de demandes et des reservations avant que le couperet du quai d’Orsay n’enterre definitivement nos espoirs de reprise. Nous voulons garder l’espoir car nous savons, sur place, que la securite est assuree et que les Francais, pour ne parler que d’eux, seront toujours les bienvenus!

  2. Tout a fait d’accord avec
    Mme Sara Villermet,Les Greements du Nil
    A El Gouna et hurghada tout est comme avant la revolution
    les affaires reprennent
    Les touristes Francais sont les plus difficiles a decider de venir
    la cause les media (parfois vous)
    et bien sur le quai d’Orsais aussi

  3. Un agent de voyages qui doit être rassuré, doit pouvoir y aller seul et non en groupe (ou tout est fait pour), comme un touriste lambda. Ce n’est qu’a ces conditions, que nous pourrons vraiment evaluer les limites et le champ reel des produits, regions, etc… ou nos clients peuvent se rendre en Egypte sans risque. A moins que ce voyage d’agents de voyages soit vraiment « franc » sur tout. D’accord sur le ministere des affaires etrangeres qui en exagerant les risques participe plutot à la psychose ambiante plutot qu’a donner une information posée.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *