En Espagne, les actions « anti-tourisme » se multiplient

Destination

Le mouvement de jeunesse d’extrême gauche Arran récidive. Résolument « anti touriste »il a diffusé lundi 5 août une vidéo montrant deux militants au visage masqué en train de vandaliser des voitures de location, de nuit, à Palma de Majorque.

Dans la vidéo, postée sur Twitter par Arran, au moins deux voitures sont montrées en train d’être dégradées. Pour le mouvement, les voitures de location sont synonymes de « saturation », « pollution » et de « transformation de la ville en une vitrine touristique ».

https://twitter.com/Arran_jovent/status/1158289254528757762?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1158289254528757762&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.nouvelobs.com%2Fmonde%2F20190806.OBS16850%2Fen-espagne-des-militants-anti-tourisme-vandalisent-des-voitures-de-location.html

Les forces de l’ordre ont ouvert une enquête la semaine dernière suite à la plainte d’une entreprise de location de véhicules, a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police des Baléares. Une seule plainte a pour l’heure été déposée mais la police « mène l’enquête pour voir s’il y a d’autres personnes touchées ».

En juillet, l’organisation avait accroché une pancarte « Le tourisme tue la ville » sur un emblématique bâtiment de Barcelone. En 2017, elle avait forcé un autobus touristique à s’arrêter avant de lui crever les pneus et de le taguer.

Des actions qui sont loin de faire l’unanimité : « Merci beaucoup aux touristes qui utilisent des voitures de location pour visiter le paradis où nous vivons, revitaliser notre économie », a écrit sur Twitter José Ramon Bauza, ancien président de droite de la région.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *