Etude Google-P&V: les vacances au ski 2017-2018 démarrent doucement

Destination
Caroline Bouffault, directrice département Tourisme et Transport de Google France, et Grégory Sion ,directeur général digital et commercial de Pieer & Vacances-Center Parcs dans la salle de conférence de Google France à Paris.

Les tendances pour l’hiver 2017-2018 sont encourageantes : la montagne française reste la première requête pour le ski en Europe. La durée des séjours diminue et les hébergements de particulier à particulier progressent. Sur les destinations soleil d’hiver, l’impact d’Irma diminue sur les Antilles.

 

Chez Pierre & Vacances (P&V), la saison ski a bien démarré avec « une hausse des résas de 3% par rapport à l’an dernier », a déclaré Grégory Sion, directeur général digital & commercial  ce jeudi 16 novembre. Lors d’une conférence de presse commune avec Google, l’opérateur aux « 60 résidences dans 30 stations » présentait les premières tendances pour l’hiver 2017-2018.

 

En termes d’intention*, « il faut attendre les premiers flocons pour voir l’intérêt des internautes croître pour des vacances au ski » a expliqué Caroline Bouffault, directrice Tourisme & Transports de Google. La première neige étant « tombée le 7 novembre », on en saura donc plus, « à partir de la semaine prochaine ». Pour l’instant, le  moteur de recherche annonce +0% par rapport à l’an dernier.

 

Prime à l’altitude

Dans le détail, pour la montagne française -qui reste la première destination ski en Europe- les internautes et les clients de P&V privilégient les stations Premium. Les vedettes de grands domaines skiables : Val Thorens, La CLusaz, Morzine/Avoriaz, Tignes, Flaine et La Plagne sont à la fois prisées des Français et des Britanniques**.

 

Chez Google, on observe aussi de fortes croissances sur Saint-Lary-Soulan et Serre-Chevallier. « Les stations qui ont connu un bon enneigement l’an dernier sont davantage recherchées » explique Caroline Bouffault. Même si avec l’équipement en canons à neige des stations, « les clients font peu souvent jouer la garantie neige mise en place depuis 2012 chez Pierre & Vacances ».

 

Des séjours moins longs

La durée des séjours au ski évolue. « Les réservations de moins de 7 nuits -plutôt 6 nuits et longs week-ends- sont en hausse de 60% », indique Grégory Sion. Une tendance chez les clients britanniques de Pierre & Vacances, peut-être en rapport avec la dévaluation de la livre sterling (« -15% sur un an » annonce Grégory Sion), et chez les Français pour « pouvoir skier plus souvent ».

 

Autre élément marquant, la progression du locatif entre particuliers: sur janvier-octobre 2016, les requêtes (pour Airbnb, Abritel-HomeAway, Maeva…) ont crû de 76%. En 2017, la progression est encore de 44%. Dans le groupe P&V, on observe également une hausse de 25% des ventes de services ski (forfaits, location matériel…).

Retour de l’Afrique du Nord

Sans surprise, ce sont donc sur les destinations soleil que Google comme Pierre & Vacances enregistrent des croissances plus fortes. Les destinations moyen-courriers sont privilégiées: +14% de résas sur l’Europe chez P&V, +7% de recherches sur Google (contre +2% pour le long-courrier) sachant que pour 100 requêtes moyen-courrier, le méta-moteur en enregistre 30 pour le long-courrier.

 

L’Espagne reste une destination « avec une bonne dynamique » pour P&V et à +5% de recherches sur Google. Mais les attentats d’août et du référendum sur l’indépendance de la Catalogne ont un impact fort. Les requêtes étaient entre +10% et +15% jusqu’en juillet.

 

Maroc et Tunisie, ainsi que Turquie profitent de cette situation. Google enregistre +31% de requêtes sur l’Afrique du Nord pour quatre fois moins de recherches étudiées . Et La Turquie sur un petit volume croît néanmoins de 29%.

 

Les Antilles remontent la pente

Chez Google comme Pierre & Vacances, Martinique et Guadeloupe reprennent des couleurs. Après la baisse de requêtes liées au passage de l’ouragan Irma, « on tend à revenir vers la normale en cette saison » explique Caroline Bouffault, alors qu’à l’inverse « Saint-Martin et Saint-Barthélemy restent à -60% mais sur de petits volumes ».

 

Chez Pierre & Vacances, les réservations Antilles sont à « +1% tirées par la Guadeloupe mais on a bon espoir que la Martinique se rattrape et que la croissance sera plus forte » indique Grégory Sion.

 

Pour les Caraïbes espagnoles, d’après les requêtes des internautes, la République dominicaine (-8%) sort mieux son épingle du jeu que Cuba (-25%).  Tandis que l’océan Indien est en croissance de 7% chez Google, avec notamment l’île Maurice à +3%.

 

*L’étude Google porte sur un volume non communiqué de « requêtes intentionnelles » (vacances ski, réserver un voyage…) sur la période août-octobre. Certaines données ne concernent que les internautes français, d’autres uniquement le marché britannique, d’autres encore cumulent internautes allemands, britanniques, espagnols, belges et même des marchés plus lointains (Moyen-Orient, Israël, Turquie, Brésil).

**Les touristes anglais à plus petit budget se tournent vers… la Bulgarie. Google a observé une  croissance de 40% des requêtes sur ce marché pour la station de Bansko.

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *