Faute de clients, le Majectic Elegance Punta Cana ferme ses portes pour trois mois

Destination

Du 15 août au 7 novembre, il ne sera pas possible, révèle CBS, de loger au Majestic Elegance Punta Cana. Les clients se font rares après qu’une touriste américaine a affirmé avoir été étranglée pendant qu’elle séjournait avec son mari dans l’une des suites en janvier. Par ailleurs, la destination peine à se remettre de la mort mystérieuse de trois touristes américains fin mai.

Alors qu’elle passait des vacances avec son mari au Majestic Elegance en janvier dernier, Lawrence-Daley a raconté avoir été agressée et étranglée par un homme portant une tenue d’employé de l’établissement, elle réclame trois millions de dollars à l’établissement qui est depuis beaucoup moins fréquenté et contraint de fermer jusqu’au 7 novembre.

«Comme vous l’avez sûrement appris durant les mois passés, la République Dominicaine et plus précisément Punta Cana, ont été décrites de manière très négative dans les médias qui se basaient sur des éléments isolés sans aucun lien les uns avec les autres. En conséquence, nos trois hôtels à Punta Cana souffrent d’une fréquentation plus basse que la normale pour la mi-août, septembre et octobre», a écrit l’établissement dans une lettre, citée par CBS. Le Majectic Mirage et le Majestic Colonial restent ouverts.

L’établissement fait référence à la mort inexpliquée de trois vacanciers américains dans un complexe hôtelier, fin mai, à San Pedro de Macoris, station balnéaire du sud du pays. Les autorités locales ont attribué la mort de ces trois personnes à une insuffisance respiratoire doublée d’un œdème pulmonaire. La thèse d’un empoisonnement après l’absorption de boissons du minibar est une des hypothèses envisagées par les enquêteurs.

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *