Hongkong, cité extraordinaire, vaut bien un court séjour

Destination

Alors que l’annexion de Hongkong par la Chine Populaire n’a pas produit de changement visible par le visiteur, cette ville extrême reste incontournable pour tout voyageur : étape sur des routes plus lointaines ou destination en tant que telle, elle ne saurait laisser indifférent.
Bien sûr, comparé à l’arrivée des B747 virant serré entre les immeubles avant de se présenter face à l’ancien aéroport, l’atterrissage à Chep Lap Kok pourrait manquer un peu de piquant ! Mais sitôt franchie l’entrée de la nouvelle aérogare, respect ! On entre bien dans le pays du modernisme exacerbé ! Le hall a des dimensions impressionnantes et le contrôle de passage ne l’est pas moins. Souriez, vous êtes filmé… par une caméra thermique qui, Sras et grippe aviaire obligent, vérifie si vous êtes fiévreux. Sur le chemin qui mène à Kowloon, ce ne sont que programmes immobiliers de part et d’autre des autoroutes qui s’entrelacent. Hongkong fait partie de ces lieux dans le monde, tel Las Vegas, qui, malgré un intérêt intrinsèquement limité, dégagent une réelle magie qui ne peut laisser aucun voyageur insensible. Et cet attrait quasi irrationnel, d’où vient-il ? Tout d’abord, sûrement de cette ambiance surpeuplée ! 7 millions d’habitants vivent dans un mouchoir de 1~ 092 km2 (soit une densité proche de 7 000 habitants au km2 !). Quelle expérience de prendre le métro aux heures de pointe ! Mais pour la poésie et la conformité aux images d’Épinal, mieux vaut passer de Kowloon à l’île de Hongkong en empruntant le légendaire Star Ferry qui, sans relâche depuis 1898, traverse la baie à intervalles rapprochés en se faufilant dans un trafic incessant et désordonné (en apparence seulement ?) de bateaux de toutes tailles, du petit sampan conduit par une vieille femme au paquebot de croisière ! C’est assurément la meilleure vue sur l’île de Hongkong avec ses innombrables gratte-ciel tous plus hauts et plus illuminés les uns que les autres. Nous aurons quant à nous un petit faible pour la tour de la BanK of China, œuvre de l’architecte Pey, d’une grande originalité avec sa pointe à pan coupé. Parmi les tout premiers plaisirs du visiteur de Hongkong, bien sûr, le shopping ! L’Andorre puissance 100 ou 1 000 ? Impossible à dire. Certaines rues sont consacrées à une seule activité : le visiteur ne manquera pas de parcourir en long et en large Electronics Market où l’on a toujours l’impression que l’on va trouver la perle rare … dans le magasin suivant. La ville de Hongkong est très sûre mais la prudence est de mise dans certaines échoppes apparemment moins chères : il se peut que l’on vous débite la carte bleue avant d’aller chercher ailleurs ce zoom qui n’existe pas ! Autre particularité locale, les centres commerciaux dont le gigantisme n’a d’égal que le luxe et où il est très facile de se perdre. Avec 700 boutiques et restaurants, celui de Harbour City qui est adossé à la gare maritime d’Ocean Terminal, est le plus vaste de Tsim Sha Tsui à Kowloon. Quel contraste saisissant avec les marchés en plein air ! A ne pas rater, à Mong Kok, le marché aux oiseaux de Yuen Po Street : nombreux sont les possesseurs d’oiseaux qui s’y retrouvent volontiers car il y a vraiment tout pour leurs favoris, de la cage aux sauterelles vivantes ! Pas loin de là, au Marché aux Fleurs, c’est l’occasion de découvrir d’innombrables variétés et espèces exotiques peu communes. En face de Kowloon, sur l’île de Hongkong, c’est Stanley Market et ses petites rues où l’on ne peut pas ne pas trouver le souvenir à rapporter ! Tout près, une montée à Victoria Peak s’impose d’où le point de vue est saisissant et un peu plus loin, ne pas manquer d’aller à Aberdeen, petit port et village de pêcheurs qui se débat contre la pression immobilière, pour faire une balade en sampan entre les dernières maisons flottantes existantes.
Pratique
• De l’aéroport, sur l’île de Lantau, l’Airport Express (AEL) relie la gare de Central sur l’île de Hongkong en 23 minutes via Tsing Yi et Kowloon, toutes les 10 minutes de 5 h 50 à 1 h du matin. Aller simple adulte : 100 dollars hongkongais.
• La période la plus chaude va de mai à mi-septembre : la température peut dépasser 30°C avec une humidité assez forte.
• Un « Museum Pass », disponible au prix de 30 dollars hongkongais, permet de visiter 6 musées de la ville dont l’Heritage Museum, le Museum of Art, le Museum of History, et le Hong Kong Space Museum.
• L’office de tourisme de Hongkong organise des promenades gratuites à bord de la Duk Ling, authentique jonque de pêcheurs. Départs à 14 h et 16 h de Kowloon Public Pier et à 15 h et 17 h de Queen’s Pier Central (île de Hongkong).
• Le Jumbo, « double restaurant » flottant dans le port d’Aberdeen, est sûrement l’une des plus impressionnantes « usines à groupes » au monde avec près de 3 000 places. Qualité vraiment pas garantie, mais c’est à voir… au moins une fois !
• Cathay Pacific propose une nuit d’hôtel à Hongkong à partir de 21 E pour les passagers en continuation vers la Nouvelle-Zélande ou l’Australie ainsi que vers la Chine avec Dragonair (« Hong Kong Superstop »).
• De même, Cathay Pacific offre aux passagers effectuant un A/R en éco, l’accès à l’un des Salons Plaza Premium (douches, restauration, massages, Internet).
• Jusqu’à mi-2005, Cathay Pacific propose des Pass Asie (A/R Hongkong + 4 segments) à partir de 1 398 E et des Pass Asie-Australie à partir de 1 583 E.
L’hôtellerie, une alliance réussie de qualité et de sens du service

Les hôtels ne manquent pas ici et la réputation de qualité et de sérieux de l’hôtellerie n’est plus à vanter. Dans une optique de séjour touristique, il sera peut-être plus pratique de choisir de loger à Kowloon où sont situés les plus connus des grands hôtels dont le mythique Peninsula. Nous avons pu tester le Langham Hotel, autrefois connu sous le nom de Great Eagle. Cet établissement a fait l’objet ces 5 dernières années d’un programme ambitieux de rénovation et de développement de près de 35 millions de dollars (US) qui lui a valu d’accéder tout récemment au cercle très fermé du groupement des Leading Hotels of the World. Idéalement situé au cœur de Tsimshatsui à Kowloon (3 minutes à pied du Star Ferry et 5 minutes du métro MTR), il offre à la clientèle 463 chambres et 25 suites à l’aménagement de style contemporain ainsi que des parties communes luxueuses dont notamment une réception (lobby) où le marbre règne en maître pour une décoration de style néo-classique européen. Au 15e étage, sur le toit, une piscine découverte alliée à une salle de remise en forme (Health Club) permettent de se détendre. Côté services, rien à redire : gentillesse et efficacité légendaire du personnel sont là pour permettre une utilisation aisée des innombrables facilités disponibles et des quatre restaurants.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *