Impact de la guerre du Liban : la Jordanie limite la casse

L’image touristique de la Jordanie souffre des crises à répétition qui frappent le Moyen-Orient. La guerre du Liban n’a bien sûr rien arrangé. Mais dans une mesure moindre puisque l’OT de Jordanie a, dès le début du conflit, mis en place une cellule de veille afin d’en estimer les conséquences et les évolutions. Cela s’est traduit concrètement par un suivi quotidien des annulations et réservations auprès de 42 TO français et des compagnies Royal Jordanian et Air France. Bilan : moins de 200 séjours ont été annulés sur la Jordanie au cours de la période juillet-août 2006. Il est vrai que l’été reste peu propice aux réservations, ce qui a également contribué à atténuer l’impact de la crise. Enfin, l’OT s’est félicité que "les tours opérateurs français restent, dans leur très grande majorité, positifs sur l’évolution à court et moyen terme du tourisme en Jordanie. Pour en savoir plus sur la destination : www.jordanie-tourisme.com

Réagir à l'article