Incendies en Australie: éviter les déplacements autour de Sydney

Destination
Les incendies en périphérie de Sydney. Extrait d'un reportage vidéode la chaîne australienne 9News.

Entre les multiples foyers et la vague de chaleur, la Nouvelle-Galles du Sud (NSW) n’arrive pas à enrayer les incendies. Une superficie équivalente à la Belgique est partie en fumée. Les autorités de NSW ont décrété l’état d’urgence et recommandent de différer les déplacements.

 

La ville de Sydney dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud (NSW) en Australie est environnée de fumées toxiques. Les incendies qui ravagent la côte Est du pays mais aussi  l’Australie-Méridionale ont donné lieu à des recommandations locales en ce qui concerne les déplacements. Des routes sont fermées. Samedi 21, des vols sur l’aéroport de Sydney ont été retardés à cause du vent et de la fumée.  Samedi toujours, la Première ministre de NSW, Gladys Berejiklian a « demandé à tous de ne pas circuler sur les routes approchant les zones d’incendies ». Deux jours avant, a été décrété l’état d’urgence pour 7 jours en Nouvelle-Galles du Sud où les incendies font rage à une centaine de kilomètres de Sydney.

 

Les conditions atmosphériques exceptionnelles empêchent les pompiers de lutter efficacement contre les multiples foyers qui se sont déclarés. Une centaine de feux seraient encore en activité. Alors que 3 millions d’hectares ont déjà brûlé, l’équivalent de la Belgique. « Les incendies pourraient bien durer au-delà de Noël » confiait un responsable des pompiers de NSW à la BBC samedi dernier.

 

Près de 50°C jeudi dernier

Les pompiers australiens dont deux sont morts la semaine dernière en luttant contre les flammes doivent faire face à des vents forts, une sécheresse qui dure depuis des mois (voire un an dans certaines régions) et de nombreux départs de feux. Près de 10.000 personnes sont mobilisées pour lutter contre les incendies. L’Australie a battu la semaine dernière son record de chaleur pour un mois de décembre avec 49,9°C enregistrés dans l’ouest du pays.

 

Du côté des ministères européens, pas de changement concernant l’Australie ou la région de Sydney. Depuis le 10 décembre, le Foreign Office met en garde contre « la mauvaise qualité de l’air due aux feux de brousse » et les risques de « difficultés respiratoires ». Le Quai d’Orsay, depuis l’état d’urgence du 19 décembre « recommande de suivre les consignes diffusées par les autorités locales ». Sur le site des Conseils aux voyageurs, le ministère explique que cet état d’urgence « en vigueur jusqu’au 26 décembre inclus, donne aux services de lutte contre les incendies des pouvoirs spéciaux pour évacuer les zones affectées, interdire les routes à la circulation et fermer les installations sensibles ».

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *