Inde : 800.000 personnes évacuées à l’approche du cyclone Fani

Destination

Près de 800.000 personnes ont été évacuées de régions de l’est de l’Inde à cause du cyclone Fani dont les rafales de vent devraient dépasser 200 km/h. Le Quai d’Orsay rappelle que son niveau d’intensité est classé « très sévère ». Il pourrait affecter l’Odisha, puis le sud du Bengale occidental, avant de toucher le sud du Bangladesh samedi 4 mai.

 

A Paris, le ministère des Affaires étrangères recommande donc de reporter tout déplacement dans cette zone côtière du pays (districts de Khulna, Barisal, Chittagong, Cox’s Bazar). Les services indiens de météorologie s’attendent à ce que le cyclone touche terre vendredi après-midi dans l’Etat d’Odisha, au sud de Calcutta, et suive une trajectoire traversant des zones peuplées de plus de 100 millions d’habitants. Un responsable de la protection civile de l’Etat a indiqué à l’AFP que 780.000 personnes avaient été évacuées vers des zones sûres dans la nuit de mercredi à jeudi dans 13 districts de l’Odisha. De plus, plus d’une centaine de trains ont été annulés ces dernières 48 heures, a annoncé la compagnie ferroviaire Indian Railways. Mais trois trains spéciaux effectuent des voyages vers Puri (Odisha), l’une des sept villes saintes de l’Inde, pour évacuer les pèlerins et les touristes. Des dizaines de fonctionnaires équipés de mégaphones parcourent les localités du littoral pour demander aux habitants d’évacuer. La marine indienne est également en état d’alerte et les autorités ont invité les aéroports de la côte à prendre les mesures de précaution nécessaires. Les prévisionnistes annoncent des précipitations « fortes à très fortes » vendredi et des pluies « extrêmement fortes » samedi.

Rappelons que cyclones, typhons et ouragans sont des phénomènes de forts vents tourbillonnaires qui se développent dans les régions tropicales. Selon l’endroit où ils se produisent, leur appellation est différente. Ainsi dans l’océan Indien et le Pacifique sud, il s’agit d’un cyclone, dans l’Atlantique nord et dans le Pacifique nord-est, il s’agit d’un ouragan, et dans le Pacifique nord-ouest, il s’agit d’un typhon.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *