Irma : au moins huit morts, Saint-Martin ravagée

Destination
Saint Martin : Irma extrait video
Saint-Martin : extrait video d'Irma

Mer déchaînée, toits arrachés, bateaux projetés sur les routes: l’ouragan Irma a ravagé Saint-Martin et « totalement dévasté » la petite île de Barbuda, faisant au moins huit morts, avant de frôler jeudi matin Porto Rico.

Le bilan le plus dramatique est venu de la partie française de Saint-Martin, avec six morts confirmés et une île « détruite à 95% » selon le président du conseil territorial, Daniel Gibbs, après le passage de ce cyclone de catégorie 5, le maximum sur l’échelle d’intensité des ouragans.

 

 

Mais le préfet de la Guadeloupe a averti mercredi soir que le bilan n’était « pas définitif, loin de là« . « La gendarmerie n’a recommencé à sortir qu’en milieu de matinée, nous n’avons pas pu, y compris avec les sapeurs pompiers, explorer toutes les parties de l’île », a-t-il ajouté.

 

« Si on a un autre cyclone qui nous tombe dessus samedi, (…) ce n’est pas le nombre de morts qu’on va compter, c’est les vivants », a averti M. Gibbs, alors qu’un autre ouragan Jose pourrait se diriger vers les Petites Antilles en fin de semaine.

 

Un troisième ouragan, Katia, pourrait toucher l’Etat mexicain de Veracruz vendredi. Emmanuel Macron a prévenu qu’il fallait s’attendre à « un bilan dur et cruel » et annoncé un « plan national de reconstruction (…) le plus rapidement possible ».

 

Sur les réseaux sociaux, des photos et vidéos dévoilent l’ampleur des dégâts sur les deux îles, où l’électricité et les télécommunications sont coupées: bateaux transformés en petits bois dans un port, arbres étêtés par des rafales de vent, toitures envolées, voitures immergées dans les rues.

Pas de pillage organisé en Guadeloupe

« Il n’y a pas de pillage organisé », a relativisé le préfet de la Guadeloupe, reconnaissant seulement des vols isolés. « Les dégâts sont énormes, à tel point que nous n’arrivons pas encore à les mesurer », a commenté de son côté le ministre néerlandais de l’Intérieur Ronald Plasterk, au sujet de la partie néerlandaise de Saint-Martin.

 

Le septième mort recensé pour l’instant sous les rafales d’Irma a été enregistré sur Barbuda, qui est « totalement dévastée », selon Gaston Browne, le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda. La petite île d’environ 1.600 habitants « n’est plus qu’un tas de décombres », a-t-il insisté.

 

Irma a commencé à longer la côte nord du territoire américain de Porto Rico à partir de jeudi 01H00 et se déplace vers la République dominicaine. Plus de la moitié des 3 millions d’habitants de Porto Rico sont désormais sans électricité et des rivières sont sorties de leur lit dans le centre et le nord de l’île.

 

En République dominicaine, le gouvernement a ordonné de premières évacuations sur les zones littorales, même si l’oeil du cyclone ne devrait a priori pas toucher l’île selon l’Office national de météo (Onamet). Selon le National Hurricane Center (NHC) américain, Irma devrait ensuite progresser vers Cuba, puis la Floride, qu’il devrait toucher en toute fin de semaine.

 

Irma « est d’ores et déjà un ouragan historique » et « d’une intensité sans précédent sur l’Atlantique », selon Météo-France. Il est plus puissant qu’Harvey, qui a récemment fait 42 morts au Texas et en Louisiane.

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *