Japon, Maroc, Maurice, Réunion… Jacques Chirac était un amoureux des voyages

Destination

Disparu jeudi 26 septembre, président de la République entre 1995 et 2007, Jacques Chirac était un ambassadeur du tourisme. Japon, Maurice, Maroc ou encore La Réunion, il a aimé ses destinations, et bien d’autres, qui lui rendent aujourd’hui hommage.

 

Jacques Chirac et le Japon

« Ce Japon, c’est vrai, est un pays que j’aime. J’aime ses habitants, ses paysages, sa culture, son histoire, j’en apprécie l’art de vivre, cette exigence de raffinement, ce goût du beau et de l’équilibre qui marque votre civilisation ». C’est à l’âge de 21 ans que Jacques Chirac s’est rendu pour la première fois sur l’Archipel. Immédiatement, il en tombe amoureux, et se passionne tout naturellement pour le sumotori et le saké. Depuis ce premier séjour, il en aura fait une petite quarantaine avec, toujours, la même admiration pour cette culture d’Extrême-Orient. Il a appelé un de ses chiens Sumo.

Jacques Chirac et le Maroc

Le site marocain, Le 360, nous renseigne sur le bonheur que Jacques Chirac avait à se rendre au Maroc . « S’il y a bien un endroit où Jacques Chirac aime profiter de la vie et se la couler douce, c’est dans l’enceinte très privée et intimiste de la Gazelle d’or, cet hôtel mythique situé à Taroudant. Ici, il dispose d’une suite attitrée, où il se retire quasiment chaque année. Déconnecté dans ce domaine où la télévision est interdite, où la nature luxuriante règne en maître, il passe ses journées à lire, se promener, à faire la sieste à l’ombre des arbres et à discuter avec sa grande amie, Rita Bennis, qui dirige les lieux ». Par ailleurs, ajoute le site, «si Chirac ne jure que par Taroudant quand il vient au Maroc, il aime aussi particulièrement Agadir et sa Marina où il a ses petites habitudes. Au sein de la Marina d’Agadir, Jacques Chirac a plus d’une fois été aperçu sur la terrasse du Restaurant  Lounge «Les Blancs», une adresse bien connue pour ses tapas et sa sangria, et que Chirac apprécierait tout particulièrement pour ses Mojitos et son pastis. A même le sable, les pieds presque dans l’eau, on y apprécie particulièrement le coucher de soleil sur la baie d’Agadir ». Toujours à Agadir et toujours dans la Marina, Jacques Chirac « a aussi été aperçu à la Madrague, un restaurant Lounge Bar, pourvu d’une terrasse sur le port de la Marina ».

Jacques Chirac et l’île Maurice

Ile-Maurice-tourisme-info rappelle que Jacques Chirac était « un habitué des hôtels Beachcomber (Royal Palm et Dinarobin) et qu’il aimait aussi aller à la découverte de l’île Maurice ». Ces séjours, comme le rappelle l’Opinion,  lui vaudront quelques ennuis. « Eté 2000, Jacques Chirac découvre avec stupeur le détail de ses vacances dans l’hebdomadaire Paris Match. Y est détaillé son quotidien de vacancier pas comme les autres, dans une suite royale du Royal Palm, hôtel cinq étoiles où François Mitterrand avait également ses habitudes ».

Jacques Chirac et La Réunion

Les Réunionnais se souviennent que Jacques Chirac « affectionnait particulièrement » la destination.  Il est venu à plusieurs reprises. En 1996, il est en voyage sur l’île pour le 50e anniversaire du statut départemental. Il revient ensuite pour un séjour privé en 1997, accompagné de sa fille Claude et de son petit-fils Martin. Le président passe alors une dizaine de jours à l’hôtel Le Saint-Alexis sur Saint-Gilles. En 2002, lui et Bernadette Chirac passent trois semaines aux Villas du Lagon (Saint-Gilles). Le couple reviendra à nouveau en congés, en juillet 2004.

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *