JO 2004 à Athènes : Héliades peut encore satisfaire un millier d’amateurs

Destination

A près de quatre mois de l’inauguration des jeux Olympiques d’Athènes qui retrouveront leur patrie d’origine du 13 au 29 août, le stade Olympique n’est pas terminé, le tram non plus. Côté sécurité, le nouveau gouvernement grec vient de demander officiellement l’aide de l’Otan et annonce dans la foulée un dépassement du budget alloué aux travaux de plusieurs millions d’euros. De son côté, Héliades fait savoir qu’il a déjà vendu plus de la moitié de son stock de chambres d’hôtels, de sièges d’avion et de tickets d’entrée pour les compétitions.
Jour J-129 avant la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques d’Athènes qui se dérouleront dans la capitale grecque et quelques cités voisines du 13 au 29 août prochain. Spécialiste de la destination depuis plus de 30 ans, le TO marseillais Vacances Héliades a été chargé par Sport Travel France, billettiste officiel pour notre pays, de concevoir et revendre des packages pour l’occasion. « Cette opération est pour nous plus prestigieuse que rentable. Car cet objectif de 3 000 clients JO que nous nous sommes fixé, nous le réalisons habituellement en un seul week-end », relativise Xavier de Neuville, PDG. Prestige ou pas, ce dernier s’est tout de même donné les moyens d’assurer la mission qui lui a été confiée et de répondre à la demande des individuels. Ainsi côté hébergement, le spécialiste tient à la disposition de ses clients près de 1 580 lits sur lesquels il s’est engagé. « Compte tenu de la difficulté à trouver des chambres dans le centre d’Athènes pour nos groupes, nous avons opté pour l’affrètement complet d’un navire, le M/V Aegean », explique-t-il. Propriété de la compagnie Golden Star Cruises, le paquebot de 285 cabines restera ancré dans le petit port de Rafina, un village authentique à une demi-heure seulement du centre d’Athènes. « Les agents de voyages invités en repérage pour leurs groupes ont adoré ce produit », précise-t-il. Surplombant le port, l’hôtel Avra 3*, fraîchement rénové, a également été préacheté par le TO. Cela lui permet d’ajouter quelque 200 lits aux 550 de l’Aegean. Enfin, conscient du manque de capacité hôtelière à Athènes, Héliades propose également de loger non loin de là, sur l’île d’Eubée (1 h 45 de transfert). Le TO y possède 2 clubs maison, le Grand Bleu 3* de 176 chambres et le Dreams Island 2* de 100 chambres. Vacances Héliades a donc 1 300 lits fermes mais peut répondre aussi à près de 300 demandes individuelles. Côté transport, le spécialiste, qui n’a pas eu besoin de mettre un plan de vol spécial JO, offre classiquement plus de 50 000 sièges sur Athènes pour la saison qui court d’avril à fin octobre. Et ce, au départ de Paris mais également de Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Strasbourg/Metz, Lille, Brest et Mulhouse. Ces vols spéciaux sont assurés par Vikings Airlines, compagnie suédoise fournisseur du TO depuis 2 ans, et Air Luxor. Notez qu’Héliades travaille aussi avec les lignes régulières d’Air France, Alitalia, Olympic Airways, Hellas Jet et Lufthansa. Ce choix de combiner plusieurs vols garantit souplesse et flexibilité au client qui peut ainsi à loisir souscrire un séjour de 2, 4, 8 ou 15 jours. A 129 jours du début des Jeux, où en sont les ventes ? « Je dois avouer qu’elles se sont fait attendre. Heureusement depuis quelques jours, elles vont bon train. Il semblerait que les gens se réveillent aujourd’hui en pensant à leurs vacances d’été, et certaines fédérations dont les athlètes viennent juste de se qualifier nous ont contactés », poursuit Xavier de Neuville qui par ailleurs nous fait savoir que des petits groupes de Marocains, de Russes et de Mexicains ont également fait appel à ses services. Concrètement, aujourd’hui, le TO dispose encore de la moitié de son stock hébergement, transports et billetterie. Détail important, sur place le TO propose une navette quotidienne depuis le lieu d’hébergement jusqu’à Athènes, ensuite les transports publics (métro, train, tram, bus) seront gratuits pour les détenteurs d’un billet le jour de la compétition. Un mot sur le grand débat autour du retard dans les travaux. « Les médias parlent beaucoup des sites toujours en chantier mais nullement de ceux qui sont achevés. Bien sûr, le jour J il y aura encore quelques palissades ici et là mais les structures stratégiques seront prêtes », conclut, serein, Xavier de Neuville. Espérons seulement que le vendredi 13 août, date de la cérémonie d’ouverture des Jeux, ne portera pas malheur !
6 000 billets sur 35 000 restent à vendre chez Sport Travel France
Désignée agence de voyages et billettiste officiel pour les JO d’Athènes 2004 par le Comité national olympique et sportif français, Sport Travel France disposait au lancement de l’opération de 35 000 billets à écouler sur le marché français. A un peu plus de quatre mois des premières épreuves, 29 000 ont déjà été vendus, et la direction de Sport Travel ne s’inquiète pas du sort des 6 000 places restantes. « Voilà 5 Olympiades consécutives que nous gérons la billetterie globale pour le compte du comité France et à chaque fois tout se passe bien », nous explique, sûr de lui, Nicolas Roncoli, responsable de l’agence. Il semblerait en effet que les places aient été achetées en nombre et à l’avance par les entreprises partenaires du CIO, les fédérations sportives, les VIP du monde du sport, les officiels et, bien entendu, les grosses sociétés qui entendent convier leurs meilleurs clients, vendeurs ou fournisseurs afin de fêter l’événement. Notez que Sport Travel France répond également aux individuels désireux d’acquérir le précieux sésame.
Une petite idée des prix des billets
Cérémonie d’ouverture le 13 août à l’Olympic Stadium : 420, 900 et 1 140 euros.
Natation hommes/femmes (séries) le 14 août : 36, 54 et 84 euros.
Tennis simple dames et messieurs (demi-finales) le 20 août : 48 et 72 euros.
Soirée d’athlétisme le 20 août (remise de 3 médailles) : 48, 84 et 108 euros.
Football hommes (quart de finale) le 21 août : 18, 24 et 36 euros.
Tennis simple messieurs et double dames (finales) le 22 août : 108 et 168 euros.
Cyclisme sur piste masculin et féminin (quart de finale) le 23 août : 66 euros.
Boxe mi-lourd, poids léger, mi-mouche (quart de finale) le 24 août : 30 et 48 euros.
Triathlon féminin le 25 août : 42 euros.
Basket-ball masculin (quart de finale) le 26 août : 24 et 36 euros.
Plongeon, concours féminin haut vol 3 m (finale) le 26 août : 120 et 228 euros.
Soirée d’athlétisme masculin 110 m haies, 800 m (demi-finales), 400 m haies, 200 m (finales) le 26 août : 48, 84 et 108 euros.
Basket-ball masculin (finale) le 28 août : 180 et 360 euros.
Football hommes (finale) le 28 août : 72, 108 et 168 euros.
Gymnastique rythmique concours général individuel féminin (finale) le 29 août : 54 et 90 euros.
Marathon (avec remise des médailles) le 29 août : 12 euros.
Cérémonie de clôture le 29 août à l’Olympic Stadium : 120, 600 et 900 euros.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *