La cité allemande se découvre au fil de l’eau

Hambourg cache bien son jeu. Sa puissance industrielle et économique joue en défaveur de sa renommée touristique. Pourtant, la ville qui possède le plus grand port d’Allemagne est aussi la plus verte du pays. Son centre, construit autour du lac Aussenalster et bordé de parcs et jardins, est d’une élégance rare. Sa vie nocturne est également incontournable tant pour la découverte des rives de l’Elbe en bateau que pour marcher sur les mêmes traces que les Beatles il y a 34 ans.
La deuxième ville d’Allemagne réserve bien des surprises. Industrielle et portuaire, détruite à 80 % lors de la Seconde Guerre mondiale et bétonnée, Hambourg traîne un passé douloureux. Aux visiteurs qui ne feraient que la traverser, elle peut paraître sans charme et sans saveur. Et pourtant. De ses faiblesses, Hambourg a su tirer une force touristique. Avec plus de 64 kilomètres de canaux et environ 2 500 ponts la traversant, la ville offre de multiples possibilités de visites. Posée sur l’Elbe, Hambourg donne le meilleur d’elle-même en bateau et de nuit. En pleine mutation, les rives du fleuve abritent les entrepôts du vieux marché au poisson, les nouveaux restaurants chics et les bars branchés. La visite du port en bateau, uniquement de jour, vaut, elle aussi, le détour et permet de mesurer son étendue gigantesque. A terre, les distances entre les principaux monuments sont importantes et nécessitent aux touristes d’être motorisés. Chacun de ses quartiers cosmopolites se démarque de ses voisins par sa touche personnelle et caractéristique. Repère du jeu, du sexe et de la drogue, Sankt Pauli est l’ancien quartier des marins. Sa renommée, il la doit à cinq garçons venus tout droit de Liverpool en août 1960. C’est ici, et plus précisément au Star Club, que les Beatles connaîtront leurs premiers jours de gloire. Aujourd’hui, la ville est toujours particulièrement appréciée pour son goût des festivités à l’image de la comédie musicale à succès Mamma Mia ! jouée à la Maison de l’Opérette et qui retrace les 70 ans de musique du groupe Abba ; première étape d’une virée nocturne vers les casinos, les boîtes de nuit et les cabarets. A quelques centaines de mètres du port, l’église Saint-Michel est l’un des symboles de la ville ; les Hambourgeois l’appellent d’ailleurs affectueusement « Michel ». Sa tour, haute de 132 mètres, possède la plus grande horloge d’Allemagne et offre de sa plate-forme une vue exceptionnelle sur la ville et, en particulier, sur son cœur construit autour du lac Aussenalster et dont les rives sont devenues le quartier résidentiel des plus aisés. Là, le visiteur peut parcourir d’élégantes chaussées, traverser plusieurs parcs et jardins et déambuler sous les irrésistibles arcades de l’Alster à quelques pas seulement de la place de l’hôtel de ville soutenu par 400 pilotis.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *