La fréquentation touristique à Paris atteint des niveaux inégalés

Destination

La fréquentation touristique à Paris atteint des niveaux inégalés depuis le début de l'année grâce à la hausse de la fréquentation française et des pays émergents, de la Chine à l'Amérique latine, selon l'office du tourisme de Paris.De janvier à juin, le taux d'occupation des hôtels a été le meilleur enregistré "depuis 10 ans" à 78,3%. Le prix moyen a augmenté de 7,8%, soit la plus forte hausse depuis 2007, à 158,4 euros. Au premier semestre, les aléas politiques, économiques ou climatiques (printemps arabe, catastrophes au Japon, mauvais temps, plans de rigueur etc) n'ont pas freiné la venue des touristes. Les Français ont poursuivi leur progression avec un +3,3% à 3,8 millions de visiteurs, un niveau là encore "record", selon Paul Roll. La fréquentation étrangère est soutenue par les nouveaux pays émetteurs même si les Américains ont conforté leur première place de visiteurs internationaux, grimpant de 4% à 600.000. Les arrivées de touristes chinois ont fait un bond de 17,7% à 64.000 alors que la plupart de ces visiteurs séjournent en dehors de Paris. Les arrivées en provenance d'Amérique latine, tirées par le Brésil, le Mexique, l'Argentine et le Chili grimpent de 22,5% à 350.008, celles du Proche et du Moyen-Orient de 13,7% à 121.160 là où les autres pays européens (avec Russie ou Europe de l'Est) gagnent 9,9% à 538.277. Les plus forts reculs dans l'Union européenne concernent l'Allemagne (-5,9%), l'Espagne (-5,8%), l'Italie (-3,7%) et la Grande-Bretagne, 2e clientèle étrangère (-3% à 465.000). Les plus fortes hausses reviennent aux Pays-Bas (+5%) et à la Belgique (+3,5%). Les visiteurs suisses ont aussi progressé de 5,1%. L'été à Paris a été bon également, la météo n'ayant pas eu d'impact. Août se termine surtout par la tenue, pour la première fois, du congrès mondial de cardiologie avec 30.000 personnes attendues sur cinq jours au parc des expositions de Villepinte, générant d'importantes retombées pour la capitale et la région.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *