La Guadeloupe à IFTM Top Resa avec 16 partenaires

Destination

Le Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe (CTIG) sera présent à la 40e édition du salon IFTM Top Resa, du 25 au 28 septembre 2018. Les professionnels pourront aussi retrouver les 16 partenaires présents sur le stand 7.2- S057 du CTIG.

Les partenaires présents

  • Aérien :

– Air Caraïbes

– Aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes

– Air Antilles

 

  • Hébergement :

– Arawak Beach Resort****

– Hôtel Fleur d’Epée***

– Hôtel Golf Village***

– Le Manganao Hôtel ***

– PrimeaHôtels Guadeloupe ***

– Pierre & Vacances – Village Club de Sainte-Anne ****

– Le Relais du Moulin, Hôtel de charme & Spa ****

 

  • Séjour & Activités :

– Cœur des Îles (agence réceptive)

– L’Express des Îles (transport maritime)

– Karukéra Land (Parc de Loisirs et de tourisme)

– le Mémorial ACTe (musée)

– Magaloc (Location véhicule de tourisme)

– Tropical Tours (Agence réceptive)

 

Le Manganao et le Relais du Moulin sont de nouveaux exposants.

 

Chaque jour du mardi 25 au jeudi 27 septembre, entre 17h et 18h, les agents de voyages, tour-opérateurs et autres partenaires professionnels pourront se réunir sur le stand du Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe pour un moment de convivialité autour d’une animation carnavalesque.

 

9e Rencontre interprofessionnelle

Une conférence de presse aura lieu le mercredi 26 septembre 2018 – de 10h00 à 11h30 (Salle Rio) en présence de M. Ary Chalus (président du conseil régional et du CTIG), M. Willy Rosier (directeur général du CTIG). L’occasion de dresser un bilan de l’année touristique écoulée et de découvrir en avant-première les nouveautés des îles de Guadeloupe.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. La Guadeloupe comme la Martinique sont finies comme destinations touristiques de qualité. Mauvaises structures d’accueil, mauvais service, coût élevé de la vie, délinquance, drogue, développement destructeur de ces micros-environnements (circulation automobile folle, carcasses automobiles multiples), Ces îles comme la Réunion, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie n’auront jamais offert les mêmes bonnes conditions d’accueil que l’île Maurice offrait il y a encore 20 ans.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *