La Guadeloupe n’a pas fait le plein mais garde espoir

10 000 visiteurs enregistrés au lieu des 60 000 attendus.
Lancement d’une seconde campagne de pub en novembre.
Succès du programme de formation des agents de voyages.
Si la campagne médiatique du printemps dernier vantant les multiples atouts des îles de Guadeloupe a bien fait progresser les ventes en avril, elle n’a pas su séduire sur la durée. Déçu par les résultats de l’été, Patrick Vial-Collet, président de l’OT en poste depuis janvier, indique en effet « que si mai a été moyen, juillet et août ont été plutôt ric-rac… ». Lui qui visait le retour de 60 000 visiteurs en 6 mois n’en compte qu’un peu plus de 10 000 aujourd’hui, et ce, malgré un budget de promotion de près de 8,5 ME pour l’année et le renforcement de la desserte aérienne (Air France, Corsair, Star Airlines et Air Caraïbes). « Malheureusement, il n’y a pas eu de miracle », ironise le président qui pourtant tient à garder la foi. « Au cumul, je sais déjà que le bilan 2004 ne sera pas terrible mais j’attends une progression d’au moins 10 % pour l’année 2005 qui devrait profiter de la reprise économique. Et qui dit croissance dit confiance donc consommation. » Bien décidé donc à reconquérir des parts de marché avec le soutien des professionnels du tourisme locaux, Patrick Vial-Collet fourbit ses armes, avant la reprise de la haute saison traditionnellement à la mi-décembre. « Nous devons marquer un peu plus l’esprit du voyageur et lui vendre ce que nous pouvons lui offrir, à savoir de la diversité, des activités et la facilité d’accès à nos îles, explique-t-il. C’est d’ailleurs ce message que véhiculera notre prochaine grande campagne de communication qui sera dévoilée courant novembre (TV, radio et affichage partout en France). » Toutefois, conscient que pour séduire les clients il faut aussi convaincre les agents, le bureau de promotion sera présent à Top Résa sur le stand commun des « Antilles françaises » accompagné de nombreux partenaires (hôteliers, compagnies maritimes, Air Caraïbes…). Les équipes commerciales tenteront certainement d’enrôler de nouveaux ambassadeurs qui viendront s’ajouter aux 800 agents de voyages déjà convaincus par le produit et qui disent avoir désormais une meilleure image de la destination.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *