La Malaisie veut entrer dans le top 10 mondial des destinations touristiques

Destination

Visit Malaysia 2020 est un grand plan de développement touristique en Malaisie. Ce projet prévoit d’atteindre d’ici 2020 un total de 36 millions de touristes et pas moins de 168 milliards RM (environ 35,4 milliards euros) de recettes touristiques, afin de situer le pays dans le top 10 des destinations en termes de revenus touristiques.

 

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement mise sur 5 axes touristiques forts : luxe abordable, aventure et nature, plages et îles préservées, tourisme familial et tourisme d’affaires et mice. En janvier 2018, 10 936 Français ont visité la Malaisie contre 9 711 à la même période de l’année précédente, soit une augmentation de 12,6%. Quant à la fréquentation touristique globale prévue pour 2018, la Malaisie compte accueillir pas moins de 33,1 millions de visiteurs, avec des recettes touristiques estimées à environ 29 milliards d’euros. Avec une grande ouverture sur le monde, et surtout, sur l’Europe, la Malaisie devrait atteindre ses objectifs et d’accueillir 36 millions de visiteurs d’ici 2020, avec des recettes touristiques d’environ 38 milliards d’euros.

 

Après avoir enregistré le record de la fréquentation touristique en 2016 avec 26 800 touristes, la Malaisie observe une légère baisse de 3% en 2017, avec 25,9 millions touristes. Cette diminution a surtout été notée auprès de marchés asiatiques tels que Singapour (-6.3%), le Japon (-5.1%) et l’Inde (-13.4%). La France avec 131 668 touristes a fléchi de -1,9 %. Néanmoins, il faut souligner une belle performance de la Thaïlande (+3.1%), du Taiwan (+10.7%), du Pays-Bas (+5.1%) et de la Russie, qui poursuit sa trajectoire avec +32.8% visiteurs en 2017.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.