La Martinique « déterminée » à valoriser la qualité de son accueil

Destination

C’est avec de bons chiffres de fréquentation pour la saison 2013-2014 (avec près de 456.000 visiteurs sur novembre-avril, en hausse de 17,6%) que la Martinique se tourne vers 2015.  Forte d’un nouvel outil, le portail martinique.org, la destination veut élargir son audience, travailler son identité au sein de la Caraïbe et  motiver ses habitants. Objectif : un million de touristes en 2020.La qualité comme élément de différenciation. Le député et président de la région Martinique, Serge Letchimy, a été très clair jeudi 25 septembre lors de la soirée "Martinique’ organisée par les instances touristiques martiniquaises en marge de Top Resa. 
 "Comparée à d’autres destinations de la Caraïbe comme Cuba ou la République dominicaine, la Martinique ne sera pas compétitive par le prix mais par la qualité de l’accueil de sa population, la qualité de l’hébergement, la propreté, la sécurité… Pour cela, les  Martiniquais doivent s’approprier le tourisme source de richesse économique" a déclaré le président de la Région.
 
Une population concernée
Le processus a commencé. Ainsi, l’appel à projets touristiques lancé l’an dernier a eu plus de succès qu’escompté. Sur les 360 propositions reçues, 170 ont été retenues.  A l’instar de Vélo Comm’, un service de balades en pousse-pousse électrique à Fort-de-France. 
 
Autre exemple, le concept de "Bâtisseurs de paradis" qui vise à sensibiliser tout un chacun à sa contribution au tourisme. "Tel l’éboueur dont le travail permet à la destination de présenter un aspect de propreté, illustre Karine Roy-Camille, présidente du Comité martiniquais du tourisme (CMT). Ou bien  le pompiste qui rend agréable le séjour du visiteur par la petite info ou la bonne adresse qu’il lui donnera."
 
Des effort sur l’hôtellerie
La qualité de l’accueil passe aussi par la réhabilitation du parc hôtelier. 25 établissements sont concernés comme le Bambou Hotel, aux Trois Ilets, avec l’aide de financements publics pour 2M€.
 
Mais il s’agit aussi de préserver les structures, de les faire monter en gamme, de lutter contre la découpe avec des outils financiers (Etablissement public foncier local, EPFL) pour trouver de nouveaux acquéreurs comme Radisson pour le Kalenda (ex-Méridien) aux Trois Ilets aussi.

Si La Pagerie a repris en 4*, le Panoramic ainsi que l’Habitation Lagrange devraient rouvrir d’ici mi-novembre. L’île s'engage clairement dans un schéma stratégique de l’hôtellerie pour un développement maîtrisé.  
 
Un nouveau portail  internet
Avec le tout nouveau www.martinique.org, la destination s’est dotée d’une "vitrine digitale intuitive et exhaustive". Accessible uniquement en français pour le moment, le site doit être bientôt disponible aussi  en anglais, espagnol et portugais car il doit aider à chercher une clientèle touristique en Amérique latine et au Brésil en particulier.
 
La carte régionale
La métropole représente 80% des touristes en Martinique. Mais l’essor des croisières  incite à lorgner -davantage- la grande région Caraïbes qui représente "près de 300 millions d’habitants dans le cadre de l’AEC" (Association des Etats de la Caraïbe dont  la Martinique est membre associé depuis cette année) .

Sur la période janvier-juillet 2014, la Martinique a enregistré une croissance de 62% du nombre de croisiéristes à 115.000 pax pour une hausse de "seulement" 3% du nombre de touristes en séjours (312.186 pax). On comprend mieux l’intérêt et l’insistance du président de la Région pour la dynamique d’un tourisme "multi-destination" dans la Caraïbe…

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *