La Martinique veut atteindre un million de touristes en 2020

Destination

A l’occasion de l’IFTM Top Resa, Karine Mousseau, la nouvelle présidente du CMT, a rappelé les objectifs de la destination. La Martinique va travailler sur son attractivité, son offre et sa basse saison. Le CMT veut aussi jouer la carte USA et Caraïbes.

 

Avec une fréquentation de presque 790.000 visiteurs* en 2015, la Martinique se fixe l’objectif d’atteindre le million en 2020. La destination fait le plein en haute saison. L’hiver dernier (novembre 2015-avril 2016), l’île a accueilli 591.141 touristes, en croissance de 13,2%.

 

D’où l’importance de développer la basse saison. Mardi 20 septembre à Paris, Karine Mousseau, présidente du Comité martiniquais du tourisme (CMT), a expliqué les axes de travail de son équipe.

 

+11,8% de voyageurs début 2016
Sur l’attractivité et l’évolution de l’offre en Martinique, le CMT veut donner envie de venir et revenir. A travers un renforcement de la communication autour de la nature, le bien-être, la plaisance et la croisière. Le CMT va également participer au Train des Outre-mer du 5 au 18 décembre dans 12 villes de métropole. Si les séjours constituent toujours le gros de la fréquentation (329.223 pax sur janvier-juillet 2016, soit +8,2%), la croisière connaît une forte croissance : +18,1% pour 202.274 visiteurs.

 

Pour 2016, la fréquentation paraît bien orientée à la hausse avec déjà +11,8% sur les sept premiers mois, soit 555.766 visiteurs. Laissant entrevoir le cap des 800.000 visiteurs. Et ce, malgré les déconvenues des TO sur la destination que la plupart d’entre eux, Transat en tête, attribuent au virus Zika.

 

Améliorer la qualité et la desserte
L’hébergement doit être de qualité. C’est pourquoi les ouvertures d’hôtels privilégient de petites unités avec plus de services.Quant aux rénovations, un dispositif en place avec l’Agence française de développement permet aux hôteliers de se désendetter et de rénover.

 

En termes d’aérien, outre les20  liaisons hebdomadaires avec la métropole (80% du total de clientèle), la Martinique est reliée aux USA par Norwegian et au Canada par Transat. Sur 2016-2017, la capacité sera augmentée de 10% de sièges supplémentaires. Dès le 6 novembre, Condor met en place un vol Francfort/ Martinique hebdo.

 

Sur le plan régional, la grande connectivité dans la Caraïbe permet d’envisager le montage de produits multi-destination, notamment entre Martinique et Cuba. Un vol semaine relie déjà les deux îles en 3 heures. ‘Nos destinations sont complémentaires’ assure Karine Mousseau.

 

Médias, réseaux sociaux…
Autres axes de dynamisme en basse saison, le tourisme d’affaires. ‘C’est un voyageur qui dépense 25% de plus qu’en loisir’ souligne la présidente. Mais aussi la clientèle de seniors actifs – en vacances avec leurs enfants et petits-enfants. ‘Le contact avec la population est l’atout majeur de notre destination’ souligne la présidente.

 

Et bien sûr la programmation d’événements, tournages, exploits sportifs (Surf Pro, Raid des Alizés), gastronomiques (chefs festival) qui ont l’avantage de générer des retombées médiatiques et sur les réseaux sociaux. Le CMT veut d’ailleurs accélérer sur le numérique toujours pour l’attractivité de la destination.

* Exactement 789.456 visiteurs, chiffres CMT , en hausse de 9.8% sur l’année 2014.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *