La Nouvelle-Calédonie en speed dating à Top Resa

Destination
L'île des Pins, en nouvelle-Calédonie.

La Nouvelle-Calédonie va former les agents de voyages à la destination sur le salon parisien. L’île a invité à Top Resa deux de ses ambassadeurs, Gulaan (The Voice) et Clémence (Koh Lanta). L’île française du Pacifique Sud a enregistré 120.700 touristes en 2017.

 

La Nouvelle-Calédonie plaît aux métropolitains : 120.700 touristes ont été reçus en 2017 dont 37 842 touristes français, un chiffre en augmentation de 3 % par rapport à 2016. Et quelque 493.280 croisiéristes ont découvert ce petit morceau de France du bout du monde. La Nouvelle-Calédonie propose une découverte de la culture Kanak, de grands espaces et un lagon unique au monde.

 

Pour aider les agents de voyages français à vendre la destination, l’office de tourisme organise des sessions de speed dating durant l’IFTM Top Resa. Les vendeurs seront aussi invités à se pré-enregistrer sur le nouvel e-learning qui doit être lancé d’ici à la fin de l’année. Ceux qui le souhaitent pourront aussi prendre rendez-vous pour organiser leurs futures formations à distance (via Skype).

Deux stars de la télé sur le salon

Nouvelle-Calédonie Tourisme accueillera également sur son stand deux des premiers « ambassadeurs » de la destination à avoir rejoint le réseau Nouzhôtes : Gulaan, chanteur kanak révélé cette année par l’émission « The Voice » sur TF1 et Clémence Castel, double gagnante de l’émission d’aventure « Koh Lanta », elle aussi diffusée sur TF1.

Ils seront tous deux présents pour partager leur Nouvelle-Calédonie. Rendez-vous sur le stand mardi, mercredi et jeudi dès 15h avec Gulaan qui fera vivre aux visiteurs sa culture kanak lors de mini-concerts. Et mercredi après-midi Clémence Castel partagera ses spots préférés et ses coups de cœur en Nouvelle-Calédonie.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Vous confondez touristes et métropolitains venus rendre visite à de la famille ou des amis vivant en Nouvelle-Calédonie… la destination est trop lointaine, le voyage encore coûteux et le séjour sur place prohibitif pour attirer des touristes métropolitains. Quant au rapport qualité/prix, il est exécrable ! Mauvaise tenue des lieux d’hébergement et de restauration, saleté du territoire, dangerosité des comportements sur la route (alcool), mauvais accueil.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *