La Nouvelle-Calédonie en speed dating à Top Resa

Destination
L'île des Pins, en nouvelle-Calédonie.

La Nouvelle-Calédonie va former les agents de voyages à la destination sur le salon parisien. L’île a invité à Top Resa deux de ses ambassadeurs, Gulaan (The Voice) et Clémence (Koh Lanta). L’île française du Pacifique Sud a enregistré 120.700 touristes en 2017.

 

La Nouvelle-Calédonie plaît aux métropolitains : 120.700 touristes ont été reçus en 2017 dont 37 842 touristes français, un chiffre en augmentation de 3 % par rapport à 2016. Et quelque 493.280 croisiéristes ont découvert ce petit morceau de France du bout du monde. La Nouvelle-Calédonie propose une découverte de la culture Kanak, de grands espaces et un lagon unique au monde.

 

Pour aider les agents de voyages français à vendre la destination, l’office de tourisme organise des sessions de speed dating durant l’IFTM Top Resa. Les vendeurs seront aussi invités à se pré-enregistrer sur le nouvel e-learning qui doit être lancé d’ici à la fin de l’année. Ceux qui le souhaitent pourront aussi prendre rendez-vous pour organiser leurs futures formations à distance (via Skype).

Deux stars de la télé sur le salon

Nouvelle-Calédonie Tourisme accueillera également sur son stand deux des premiers « ambassadeurs » de la destination à avoir rejoint le réseau Nouzhôtes : Gulaan, chanteur kanak révélé cette année par l’émission « The Voice » sur TF1 et Clémence Castel, double gagnante de l’émission d’aventure « Koh Lanta », elle aussi diffusée sur TF1.

Ils seront tous deux présents pour partager leur Nouvelle-Calédonie. Rendez-vous sur le stand mardi, mercredi et jeudi dès 15h avec Gulaan qui fera vivre aux visiteurs sa culture kanak lors de mini-concerts. Et mercredi après-midi Clémence Castel partagera ses spots préférés et ses coups de cœur en Nouvelle-Calédonie.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Vous confondez touristes et métropolitains venus rendre visite à de la famille ou des amis vivant en Nouvelle-Calédonie… la destination est trop lointaine, le voyage encore coûteux et le séjour sur place prohibitif pour attirer des touristes métropolitains. Quant au rapport qualité/prix, il est exécrable ! Mauvaise tenue des lieux d’hébergement et de restauration, saleté du territoire, dangerosité des comportements sur la route (alcool), mauvais accueil.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *