La Réunion: couvre-feu levé, blocages et vols modifiés

Destination

Le préfet de La Réunion n’a pas prolongé le couvre-feu en vigueur depuis le 20 novembre. Plusieurs barrages des Gilets jaunes sur les routes empêchent une circulation normale sur l’île. Les compagnies aériennes modifient leurs horaires de vol.

 

Le préfet de La Réunion a annoncé dimanche 25 novembre la fin du couvre-feu. Amaury de Saint-Quentin avait instauré mardi 20 une « restriction de circulation » après que des violences urbaines ont éclaté dans plusieurs communes de l’île. En parallèle du mouvement des Gilets jaunes, des casseurs ont pillé ou détruit des magasins et incendié des voitures la semaine dernière. Des renforts de police ont contribué au retour au calme a indiqué la préfecture de La Réunion. 154 personnes ont été interpellées.

 

« L’arrêté de restriction de circulation des personnes et des véhicules, de 21h à 6h dans 14 communes de l’île, ainsi que le déploiement de nouvelles forces de l’ordre, ont permis de consolider un retour au calme progressif. Au regard de l’évolution favorable constatée, le préfet de La Réunion a décidé de ne pas reconduire cette restriction de circulation. »

 

Les vols toujours décalés

La circulation sur l’île reste toutefois difficile. Les Gilets jaunes maintiennent leurs actions de blocage des routes.  25 à 39 barrages étaient encore recensés au cours de la journée du lundi 26 novembre. Certains bloquent la route du Littoral qui permet notamment d’accéder à l’aéroport. En conséquence, les compagnies aériennes continuent à décaler leurs vols.

 

Pour le mardi 27 novembre ou le mercredi 28 novembre, XL Airways, Air France, French Bee, Corsair et Air Austral ont avancé l’horaire de départ de leurs vols au Gillot. Les compagnies annoncent aussi que certains vols doivent faire une escale de ravitaillement en kérosène. En revanche, l’aéroport de La réunion n’étant plus fermé en soirée, des vols restent programmés à l’arrivée à Saint-Denis à 19h30 ou 20h30.

 

Le ravitaillement en carburant reprend

Les barrages sur les routes depuis le 17 novembre à La Réunion ont empêché le ravitaillement des stations-service sur l’île. Le dépôt pétrolier de la SRPP a été un des premiers sites bloqués depuis le début des manifestations des Gilets jaunes.

 

Pour les touristes en autotour, le manque de carburant a ajouté aux difficultés de circulation. Les tour-opérateurs et réceptifs ont procédé à des changements de programmes en fonction de ce double critère. Sans oublier les trajets de ou vers l’aéroport.

 

 

Dans le cadre du « plan ressources hydrocarbure », 14 stations-service ont été réquisitionnées depuis le 22 novembre par la préfecture pour les véhicules de secours, urgence et sécurité. Le 24 novembre, le préfet a annoncé rouvrir 26 stations service « afin de répondre aux besoins de déplacements essentiels des Réunionnais ». Les quantités de carburant par véhicule sont rationnées.

 

Les bonnes nouvelles? La baisse sur le prix des carburants est annoncée à La Réunion à partir du mardi 27 novembre. Le préfet est allé samedi échanger avec des Gilets jaunes et la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, doit arriver sur l’île mercredi 28 novembre…

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *