La Tunisie rouvrira ses frontières à partir du 27 juin

Destination
Le pays commence à sortir du confinement, avec notamment la réouverture des cafés et mosquées à compter du 4 juin. ©Adobe Stock

Après avoir dévoilé un protocole sanitaire pour le tourisme tunisien anti-Covid-19, le pays se prépare désormais à ouvrir ses frontières pour la saison estivale.

 

C’est une bonne nouvelle. Le gouvernement tunisien a annoncé lundi l’ouverture aux voyageurs, à partir du 27 juin, de ses frontières terrestres, aériennes et maritimes, fermées depuis le milieu du mois de mars afin de faire face à la pandémie.

 

Si des précisions doivent être rapidement apportées sur les conditions d’entrée sur le territoire, il se pourrait que cette réouverture des frontières s’accompagne néanmoins d’une obligation de test pour les touristes. « C’est ce qu’a confirmé la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya, ce mardi 2 juin 2020 en indiquant à l’agence TAP que les visiteurs devront obligatoirement présenter un test négatif au coronavirus avant d’entrer en Tunisie », rapporte le site tunisien Webdo.

Un nouveau label « Ready & Safe »

Il y a quelques jours, la destination avait également annoncé le lancement de son label « Ready & Safe », accompagnant un protocole sanitaire pour le tourisme tunisien anti-Covid-19. Objectif : prendre les précautions et mesures d’hygiène nécessaires pour assurer les sécurité des voyageurs. Parmi les mesures prévues, on retrouve le port du masque pour tous les membres du personnel des établissements touristiques, un maximum de 50% de la capacité en lits autorisé, la présence obligatoire d’un infirmier ou encore la prise de température des clients…

 

Avant l’arrivée des touristes, le pays commence lui aussi à sortir du confinement, avec notamment la réouverture des cafés et mosquées à compter du 4 juin. Une nouvelle importante pour le secteur du tourisme, qui atteint près de 14% du PIB. « Le tourisme tunisien souffre d’un manque à gagner de six milliards de dinars (deux milliards d’euros) à cause de la pandémie de Covid-19, estime l’Office national du Tourisme tunisien (ONTT), avec 400 000 emplois menacés », rappelle de son côté France info.

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *