La Turquie part en campagne de promotion

Destination

Au Salon mondial du tourisme, la Turquie est venue, le 20 mars, présenter un vaste plan de communication axé sur une nouvelle signature, "Le Pays de…". Pour ce qui concerne le marché français, l’investissement est de 1 million de dollars.La Turquie se flatte de résultats touristiques en hausse de près de 10% pour l’année 2013. Quelque 34.900.000 visiteurs étrangers ont été accueillis l’an dernier dont plus de un million de Français. Mais la tendance s’essouffle, en tout cas chez les TO. Selon le baromètre du Seto livré sur le Salon Mondial du Tourisme jeudi 20 mars, les premières tendances pour l’été font état d’une chute de 21% des réservations. Cette nouvelle campagne arrive donc à point nommé pour relancer l’intérêt du grand public ainsi que des agences de voyages. D’autant que le Snav Ile-de-France va y tenir sa prochaine convention en mai (lire).
Avec son nouveau slogan "Le Pays de…" ("Home of…" pour l’international), la Turquie veut jouer la proximité, le côté "comme chez soi". "L’avantage, a détaillé Serra Aytun, nouvelle directrice du tourisme au sein de l’ambassade, c’est que les visuels et les appellations peuvent être déclinés à l’envi : Le Pays d’Istanbul, Le Pays de l’Hospitalité, Le Pays du Bien-Etre, etc."  (voir visuels ci-dessous)
Outre une campagne télé sur Eurosport lancée en octobre dernier, la participation à des salons (IFTM-Top Résa, ILTM…), la Turquie prépare six nouvelles brochures promotionnelles (Turquie, Istanbul, Bodrum, Izmir, Antalya et Cappadoce) pour l’automne 2014.
Bien sûr, Istanbul draine l’essentiel du tourisme turc avec près de 10,5 millions de visiteurs en 2013, en progression de 11,7% sur l’année 2012. "L’ouverture attendue en 2014 de nouveaux hôtels (à Istanbul mais aussi Bodrum, Antalya, avec des enseignes comme Emaar, Bulgari, Rezidor, MGM…) et le développement de la desserte aérienne, notamment sur le marché français avec toujours plus d’opérateurs, devraient contribuer à maintenir la progression" assure Madame Aytun.
La Turquie se fixe l’objectif de rejoindre le top 10 des destinations mondiales en 2023, année du centenaire de sa république, avec 50 milliards de dollars de recettes, sachant qu’en 2013, le pays se classait au 17e rang et engrangeait 32 milliards de dollars de recettes touristiques. D’ici là, le climat politique se sera peut-être apaisé en Turquie où une bonne partie des visiteurs voudront, on n’en doute pas, avoir accès facilement à Twitter…
La campagne est signée par les agences Iconisus (Turquie), I Mean it (USA) et Havas Media(France).

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *