L’Afrique de l’Ouest cherche à séduire l’industrie du Mice

Destination

Afrique Mice lance un questionnaire en ligne « Industrie du Mice, et si l’Afrique… » pour sonder les acteurs du secteur et ainsi mieux cerner leurs attentes.

 

Avec une « importante augmentation des investissements hôteliers impliquant les institutions étatiques, l’attraction d’événements corporatifs d’envergure et une valorisation des atouts locaux », la destination Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale « devient une alternative de choix pour les acheteurs internationaux ».

 

Malgré de réels défis « tels que l’absence d’infrastructures de type « Convention Center » ou la question du transport aérien, le marché africain (francophone) est engagé dans une dynamique favorable ». Les investissements de groupes « tels que Azalaï ou Radisson, ainsi que la structuration de l’écosystème (ex. CITHA : Une conférence dédiée à l’investissement touristique et hôtelier en Afrique) en sont une parfaite illustration ». Mais concernant l’offre Mice en Afrique de l’Ouest et Centrale, quelle est la connaissance, la compréhension et la perception des acheteurs internationaux ? Afin d’y répondre et surtout créer des opportunités sur le marché, Afrique Mice lance l’étude « Industrie du Mice, et si l’Afrique... », une démarche inédite visant à collecter des données essentielles pour l’industrie.

 

A propos de Afrique Mice :  Basé à Abidjan, Afrique Mice intervient tant auprès des acheteurs, fournisseurs que des institutions. La mission de l’organisme est de « booster » l’industrie à travers 5 axes :  La promotion · L’accompagnement et Conseil · La formation · l’emploi · l’information.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.