Lahcen Haddad : « Notre objectif est d’atteindre +2% d’arrivées au Maroc fin 2016 »

Destination

Destination appréciée de tous temps par les Français, le Maroc a connu un début d’année difficile en 2016 sur le plan touristique avec notamment une baisse de 2,6% du nombre de touristes étrangers au premier semestre*. En France, à fin juin, les réservations étaient encore orientées en négatif selon les chiffres du Seto et des Entreprises du Voyage (ex-Snav). L'été passé, Le Quotidien du Tourisme a proposé à Lahcen Haddad, ministre du Tourisme du Maroc, de dresser un état des lieux. Au vu des derniers chiffres, ce dernier est optimiste.
 QDT : Comment s'est déroulé l'été 2016 pour le Maroc? 
Lahcen Haddad : L’activité touristique durant la période estivale des deux mois de juin-juillet 2016 s’est caractérisée par une augmentation du volume des arrivées de touristes de +2,3% par rapport à la même période en 2015. Cette tendance positive a été amorcée  dès le mois de mars avec une hausse de +1,2% des arrivées de touristes aux postes frontières et s’est confirmée lors du mois de juillet 2016 avec une progression de +7%.
 
En ce qui concerne le marché français, quelle évolution observez-vous?   
L’affluence des touristes en provenance du  marché français a affiché à la fin juillet de bonnes performances avec une hausse de +5%. Cette tendance à la reprise du marché français vers le Maroc a été d’ailleurs confirmée par le Baromètre mensuel du Syndicat national des agences de voyages français, qui indique que le volume des voyages, par les agences de voyages, vers le Maroc affiche une augmentation de 7 % en juillet dernier par rapport à la même période de l’année précédente, alors qu’il affichait au mois de juin dernier un recul important des départs, soit -34 % par rapport à juin 2015.
 
Comment se comportent les autres marchés européens et internationaux ?
Les marchés ayant enregistré les progressions les plus significatives sont les marchés émergents avec +21% pour le Portugal, +159% pour la Russie, +13% pour l'Amérique du nord et + 364% pour la Chine. Les fondamentaux de la destination Maroc  et la confiance des acteurs touristiques sont également positifs comme le montrent l'ouverture soutenue de nouvelles enseignes et la programmation de nouvelles dessertes aériennes à compter de Novembre 2016. 
 
L'hiver 2015-2016 a-t-il été satisfaisant? De quelle manière?
Pour l’hiver 2016, l’activité touristique cumulée a enregistré au Maroc une stagnation des arrivées (-0,5%) par rapport à la même période de l’année précédente, totalisant ainsi 12,1 milliards de Dhs [environ 1,1 Md€, NDLR]. Le rééquilibrage des contre-performances enregistrées au niveau des marchés traditionnels tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France a été possible grâce à la forte progression des autres marchés à savoir des hausses des flux en provenance de la Hollande, la Belgique et l’Espagne, avec respectivement des hausses de +3%, +4% et +1%.
 
A propos de l'hiver 2016-2017,  comment se présente-t-il ? Prévoyez-vous des actions de sensibilisation ?
Notre objectif est de terminer l’année 2016 avec une croissance de 2% pour les arrivées touristiques et de réaliser une progression de 2% des recettes touristiques en devises, et 2% pour l’emploi. Plusieurs actions sont programmées sur le marché français notamment l’organisation d’éductours et le renforcement de la  visibilité de la destination Maroc dans les médias avec la délocalisation d’émissions télé. Il s’agit aussi d’organiser des événements de grande envergure dans le but de renforcer l’image de marque de la destination, de lancement de campagnes publicitaires visant à accroître la notoriété de la marque, et de valoriser l’offre de la destination Maroc.
Des actions de promotion et de communication seront également déployées dans les différents marchés porteurs avec pour objectif d’accélérer la diversification des marchés comme la Chine, la Russie, les pays du Golfe, la Scandinavie et l'Afrique.

*L’Observatoire du tourisme marocain a publié en août les chiffres pour le premier semestre montrant qu’avec 4,2 millions de touristes étrangers reçus, le tourisme marocain enregistrait une baisse de 2,6% par rapport aux six premiers mois de 2015.
 

Propos recueillis par

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *