Las Vegas veut encore plus de touristes français

Destination

La France est depuis deux ans le deuxième marché européen de Las Vegas, devant l’Allemagne.
Si le vol saisonnier de la compagnie XL Airways contribue à l’arrivée de touristes français, Michael Goldsmith, vice-président marketing international de l’OT de Las Vegas, aimerait bien un vol direct toute l’année pour en recevoir plus !‘La France est un marché avec un gros potentiel.’ Pour Michael Goldsmith, le vice-président en charge du marketing international de l’OT de Las Vegas (Convention & Visitors Authority, LVCVA), la ville du Nevada a beaucoup à offrir aux touristes français. Un marché de quelque 211.000 visiteurs en 2013, soit à peine 0,5% des quelque 40 millions de touristes reçus l'an dernier, mais comme tous les voyageurs long-courriers, les Français séjournent plus longtemps à Las Vegas que les 3,5 jours de durée moyenne et ils dépensent davantage.
‘Un voyageur venant de loin va vouloir tester plus de choses (spectacles, excursion, gastronomie…). Et comme l’offre est variée et nombreuse, il aura du choix’ indique Michael Goldsmith qui précise que la ville compte par exemple 60 parcours de golf et 45 spas.
 
L’entertainment, une valeur sûre
A Las Vegas, il s’agit avant tout de divertissement (’entertainment’). Et le vice-président de rappeler la richesse de l’offre de spectacles : ‘Le Cirque du Soleil en propose huit différents, et puis il y a les artistes dits résidents comme Céline Dion, Elton John ou Britney Spears, sans compter les spectacles de magie, les comédies musicales et les festivals musicaux…’. Ainsi que la toute dernière attraction, the Linq qui s’enorgueillit de proposer une grande roue de 30 mètres plus haute que la London Eye à Londres.
 
Dans les questionnaires posés aux visiteurs, le divertissement est d’ailleurs devenu la première raison d’un voyage à Las Vegas souligne Michael Goldsmith, devançant nettement le jeu.
 
La gastronomie plus accessible
Quatre chefs français étoilés Michelin officient à Las Vegas : Joël Robuchon (MGM Grand), Guy Savoy (Caesars Palace), Pierre Gagnaire (Mandarin Oriental) et Alain Ducasse (Delano). Et ils ne sont pas seuls. D’autres chefs renommés (Wolfgang Puck, Nobu Matsuhisa, Julian Serrano…) ont fait de Las Vegas une adresse pour amateurs de bonne cuisine. L’avantage ? La grande capacité des restaurants permet d’avoir une table plus facilement et ‘les tarifs sont plus intéressants’.
 
Une hôtellerie dynamique
Avec plus de 150.000 chambres et un taux d’occupation flirtant avec les 90%, l’hôtellerie à Las Vegas se porte bien, avec un RevPar en progression de près de 10% sur l’an dernier (+9,3% sur le Strip et +10,1% en centre-ville). Si 2014 a vu l’ouverture du Cromwell (188 chambres) et le réaménagement du The Hotel en Delano ainsi que du Sahara en SLS, la prochaine réalisation sera l’hôtel-casino du groupe malaisien Genting pour 4 Md$ attendue en 2016.
 
La France est partie intégrante de la stratégie de la LVCVA d’attirer davantage de visiteurs internationaux. Son président souhaite en effet atteindre 30% de touristes étrangers ‘d’ici dix ans’ contre 20% aujourd’hui. Pour cela, Michael Goldsmith parie sur 4 axes : divertissement, gastronomie, shopping et ‘la beauté de la nature environnante facilement accessible en hélicoptère ou en voiture (Grand Canyon, Bryce Canyon, Zion Park, Red Rock Canyon, etc.)’.
Depuis le 1er septembre, Las Vegas a un nouveau bureau de représentation commerciale en France que les tour-opérateurs et agences de voyages peuvent contacter à l’adresse suivante : Lasvegas@tqc.fr

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *