Le Londres inégalable de Richard Quest, présentateur vedette de CNN

Destination

En partenariat avec CNN, Le Quotidien du Tourisme vous propose les nouvelles vidéos de Quest’s World Of Wonder. Pour cette émission, le présentateur vedette de CNN International, Richard Quest, s’est envolé pour Londres…

 

« J’ai la chance de vivre à New York et d’avoir un pied-à-terre à Londres. Il y a d’autres endroits que j’aime également : Sydney pour sa météo fabuleuse, son port à couper le souffle et son mode de vie que tout le monde envie ; Paris pour son élégance, son style et son romantisme ; Berlin pour son sens de l’art inattendu et son avant-gardisme ; Hong Kong pour ses alliances d’Orient et d’Occident effrénées, ses couleurs et son chaos. Mais aucun de ces endroits ne parvient à égaler New York ou Londres à mes yeux ».

 

Londres : Quand Shakespeare rencontre le langage de la rue

« Récemment j’ai fait une interview pour une radio kenyane et je me suis retrouvé à parler de la liberté d’être soi-même. De la liberté de pouvoir faire tout ce que l’on souhaite, d’explorer ses pensées et ses sentiments les plus intimes, d’aimer qui ont veut, d’être qui on veut être sans que personne ne nous en empêche. S’il y a bien une raison qui fait que toutes les villes devraient plus ressembler à New York et à Londres c’est bien qu’elles nous permettent d’être libres. Mais il n’y a pas que cela.

Je suis basé à New York mais il m’arrive souvent de venir à Londres pour travailler et voir ma famille. Le mois dernier, mon travail m’a permis de faire quelque chose que je n’avais pas fait depuis une éternité : me refamiliariser avec ma résidence secondaire. Londres est bien évidemment un lieu qui se distingue par ses traditions et sa royauté, son faste et son parlement, son élitisme et son élégance ; mais il fallait que je mette le doigt sur ce qui rend cette ville si dynamique. »

 

Le photographe Damien Frost capture une sous-culture londonienne dont les participants utilisent des tenues étranges et se maquillent pour redéfinir leur identité

« Pendant que nous travaillions, un thème nous est venu à l’esprit. Nous nous sommes retrouvés dans des environnements typiques de Londres depuis de nombreuses générations : il y avait la fête mondaine fréquentée par les personnalités et les artistes en vogue de la capitale ; la compagnie du théâtre de Shakespeare qui se préparait pour une représentation ; les drag queens se préparaient pour la soirée ; une chorale qui répétait dans le vieux transept en marbre délicat d’une église.

Pourtant, tout était différent de ce à quoi on pouvait s’attendre. Les mondains s’étaient mêlés aux Instagrammers des quartiers les plus sombres de la ville ; parmi les drag queens il y avait un garçon du Moyen-Orient qui voyait son costume comme un hommage aux femmes de son pays et à leur délicate attention aux moindres détails. La pièce de Shakespeare représentée était une réinterprétation réalisée par des enfants du centre-ville, les dialogues avaient évolué et on pouvait désormais entendre des références à la rue et de l’argot ; le chœur était celui qui avait enchanté le mariage royal de Harry et Meghan, et interprétait une chanson d’un chanteur de soul afro-américain dont les paroles résonnaient avec élégance dans les recoins de l’ancien édifice qui datait de plusieurs centaines d’années.

Tout cela était à la fois si traditionnel et si nouveau. Le mépris des frontières, l’aisance dans le mélange des influences, le changement et la réinvention, il s’agissait là d’une véritable métaphore de Londres. »

 

La chorale de gospel qui a changé l’histoire au mariage royal du Prince Harry et de Meghan Markle

«  Les gens vous diront que Londres n’est plus ce qu’elle était. Ils le pensent de façon péjorative. Ils disent vrai, mais pas pour les bonnes raisons. Cette ville a toujours évolué et n’a jamais cessé de se reconstruire. Elle a absorbé, assimilé et redonné depuis sa fondation, et elle continuera à faire ainsi. Londres est spéciale parce que, sous les couches de l’histoire, elle renferme un cœur inimitable de subversion et de sous-culture. C’est un endroit qui célèbre la diversité et l’individualité, et qui reflète la réalité et le courage.

Plus précisément, il y certaines choses à Londres qu’on ne retrouve pas à New York : une grandeur construite à partir de plusieurs centaines d’années d’histoire, des habitations nées de l’exploitation des vastes espaces verts divers et variés. Sans oublier quelque chose de moins tangible : une qualité constante bâtie à partir de racines profondes, de tradition et de résistance.

Pour moi, c’est tout simplement la ville la plus merveilleuse au monde. »

 

Retrouvez chaque mois l’émission Quest’s World of Wonder présentée par Richard Quest sur CNN International : http://cnn.com/worldofwonder.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *