Le nombre de nuitées en France a encore chuté en 2003

Baisse de 3,7 % par rapport à 2002.
Seule hausse : le segment 0 étoile.

Pour la seconde année consécutive, la fréquentation a baissé en 2003 dans l’hôtellerie homologuée en France, selon une étude de l’Insee réalisée pour le compte de la Direction du tourisme. Elle a en effet enregistré 185 millions de nuitées, soit 3,7 % de moins que l’année précédente. Toutefois, « la fréquentation est en hausse pour les Français (+ 0,9 % en nuitées entre 2002 et 2003), alors qu’elle subit une forte baisse pour les étrangers (– 10,7 %) ». Par ailleurs, « l’hôtellerie haut de gamme a beaucoup souffert de cette désaffection de la clientèle étrangère, tandis que l’hôtellerie économique résistait bien ». De même, « si les régions Paca et Aquitaine ont pâti de la canicule ou de la pollution du Prestige, le littoral nord-ouest a bénéficié en 2003 d’une fréquentation hôtelière en forte hausse ». Selon l’étude, la baisse s’est amorcée en février, s’est fortement accélérée en mars et s’est prolongée pendant la haute saison, en raison de la baisse des clientèles notamment britannique et allemande. « Pour la troisième année consécutive, le taux d’occupation des hôtels 4 étoiles (et 4 étoiles luxe) est en net recul » (4 points). « Les hôtels 3 étoiles accusent eux aussi, mais dans une moindre mesure, une baisse constante de leur taux d’occupation depuis trois ans », note l’Insee, et si les hôtels 2 étoiles subissent également un recul, celui-ci survient après deux années de croissance. D’autre part, les hôtels 1 étoile (5 % des nuitées) « constituent la seule catégorie où la fréquentation et le taux d’occupation sont restés stables en 2003, pour les Français comme pour les étrangers ». En revanche, « les nuitées ont progressé de 2 % dans les hôtels 0 étoile grâce à une très bonne fréquentation des Français. »

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *