Le tourisme cubain se réinvente vers les circuits et les produits nature

Destination

A Deauville, les acteurs du tourisme cubain se sont réunis pour faire bouger le marché français, en récession.
Havanatour a réorienté sa production vers les circuits, dont les ventes ont progressé de 80 % cette année.
Un nouvel acteur arrive sur le marché, Vega Tours, qui propose des produits plutôt orientés nature.
Pour la première fois, l’office de tourisme cubain, en collaboration avec les tour-opérateurs, organisait une soirée spéciale à Top Résa, avec petits fours, musique live, cocktails locaux et feu d’artifice, bref le grand jeu. Normal, il y a le feu. La clientèle française délaisse chaque année un peu plus la destination : « Le marché doit être en baisse de 15% cette année », estime Una Liutkus, directeur commercial d’Havanatour. Selon les statistiques de l’office de tourisme de Cuba à Paris, le nombre de touristes français du 1er janvier au 31 août 2005 est de 81.666 contre 89.600 pour la même période l’an dernier. Face à ce phénomène devenu structurel, les autorités cubaines et les tour-opérateurs français veulent réagir. Outre l’animation à Top Résa, réalisée en partenariat avec Cubanacan, Havanatour, Cubana de Aviacion, Sol y Son et Air France, l’office de tourisme veut développer sa présence dans l’événementiel. On verra donc plus souvent l’OT dans les salons régionaux, toujours en partenariat avec les tour-opérateurs, si les autorités cubaines lui en donnent les moyens. Un engagement aurait été conclu dans ce sens lors de Top Résa entre les voyagistes français et Manuel Marrero, le ministre du Tourisme.
De leur côté, les TO réajustent leur production : « La tendance est au circuit », précise Una Liutkus. « La vente de ces produits a progressé de 80 % sur l’année », poursuit-il. Les deux programmes supplémentaires proposés dans la nouvelle brochure hivernale d’Havanatour trouvent déjà preneur. Cette offre alliée à la formule « à la carte » permet ainsi à l’opérateur d’afficher une progression des ventes de 7%. Autre signe positif, un nouvel acteur arrive sur le marché, Vega Tours. Ce TO entend bien trouver sa place sur le segment de l’écotourisme et de la culture : « C’est la seule manière de rénover une offre qui n’est pas aussi valorisée ailleurs », soutient Gilles de Restrepo, le responsable.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *